André Auras (LA Galaxy): « L’objectif, c’est de faire le saut en MLS »

A.Auras évolue cette saison en 2e division américaine avec la réserve des Los Angeles Galaxy. Après deux saisons réussies à ce niveau, le joueur de 24 ans formé à Auxerre compte bien signer en fin de saison en MLS. Entretien…

André, tu évolues actuellement au sein de l’équipe réserve des LA Galaxy, quel a été ton parcours jusque là ?

Alors je suis né à Dakar, je n’y suis pas resté longtemps puisque mon père faisait ses études en France, où ma mère et moi-même avons déménagé pour le suivre. A la base je suis de Tours, de la Touraine, du centre. J’ai été formé à Auxerre, j’ai fait toutes mes classes là-bas mais je n’ai pas pu signer pro. Donc je suis parti tenter ma chance ailleurs, à Brest. Je suis arrivé sans contrat là-bas, j’y ai fait deux ans et demi sans contrat et ensuite ils m’ont fait signer pro. J’ai signé pour un an et demi, et, à six mois du terme de mon contrat, je suis parti aux Etats-Unis rejoindre les LA Galaxy.

Pendant ta période à Auxerre tu es passé par les sélections de jeunes de l’équipe de France, la fameuse génération 91 des Lacazette, Kakuta, Grenier…

Oui, j’ai notamment fait l’Euro 2008 des moins de 17 ans en Turquie où on a fini deuxièmes. La génération 91 est une belle génération, une très belle génération même. En même temps tous ces joueurs évoluent aujourd’hui au plus haut niveau. Franchement, c’était une super belle expérience. Ça m’a donné un vrai aperçu du haut niveau parce qu’il y avait des très bons joueurs, même si ça reste des 17 ans. Je suis très content d’avoir pu côtoyer des joueurs comme ça et d’avoir pu représenter la France en sélection.

Il y avait d’autres jeunes auxerrois dans ces sélections ?

Oui, dans quasiment toutes les sélections de jeunes il y avait pas mal d’auxerrois. Il y avait entre autres Thomas Monkandui, Willy Boli, Jeffrey Baltus le gardien qui est à Bastia. Il y avait aussi Maxime Bourgeois qui a fait pas mal de sélections.  Je parle de ceux qui jouent encore, qui sont encore en activité.

Tu as gardé des contacts avec certains coéquipiers de l’époque ?

Oui, entre autres avec Gilles Sunu puisque je le connais depuis très longtemps. Après avec les autres si on se voit sur le terrain, on prend des nouvelles et puis voilà.

Brest
André Auras signe à Brest avec le numéro 29

Comment s’est passée ton arrivée à Brest après ce départ de l’AJA, ton club formateur ?

Je suis arrivé avec la réserve, comme il n’y avait pas de centre de formation, le parcours était assez rapide, quand il manquait des joueurs en équipe première ils allaient piocher en équipe réserve. J’ai fait pas mal d’entraînements avant de signer pro. J’ai continué à m’accrocher, je n’ai pas lâché, et Landry Chauvin m’a donné ma chance. J’ai su la saisir et puis c’est parti.

Tu as fait quelques matchs en Ligue 1 ?

Oui, c’était juste avant qu’on descende. J’ai fait une titularisation et quelques sorties du banc. C’était un rêve qui devenait réalité. C’est le but de chaque joueur de devenir professionnel et de jouer au plus haut niveau. Donc j’étais très heureux que Brest m’ait permis de le faire.

Et comment passe-t-on de Brest aux Etats-Unis ?

Mon agent m’avait déjà parlé d’un projet aux Etats-Unis quand on était descendus de Ligue 1 à Ligue 2, pendant la présaison. Je lui avais dit pourquoi pas, mais en attendant de voir ma situation au mois de décembre avec Brest. Il s’avère que je ne jouais pas du tout donc il m’en a reparlé. Il connaît bien le recruteur Europe pour la MLS et les Los Angeles Galaxy montaient une équipe réserve pour jouer dans le championnat USL (United Soccer League), c’est la deuxième division ici. Le coach aux Etats-Unis cherchait un milieu de terrain donc ça collait parfaitement. On s’est mis d’accord avec Brest pour résilier mon contrat à six mois de la fin et je me suis engagé avec les Galaxy.

Tu as pu jouer la saison là-bas du coup ?

Oui parce qu’ici c’est décalé, on commence en mars et on finit fin septembre début octobre pour l’USL. Après, en MLS, la saison régulière se passe de mars à octobre et ensuite, ce sont les playoffs.  C’est complètement décalé, il y a sept-huit mois de compétition avec une grosse période de trêve durant laquelle il faut continuer à s’entretenir. Bon, ça permet de profiter un peu des vacances, pas de trop, mais ensuite il faut bien se remettre en forme pour la présaison. De mon côté je m’étais bien entretenu personnellement et je suis arrivé prêt pour la saison.

CGTTfeaUAAAcr9Q
Le 11 des LA Galaxy II, équipe aussi appelée « Los Dos »

Tu as fait une belle première saison en finissant dans le 11 type en USL…

Oui ça a été une saison accomplie, je me suis relancé puisque je ne jouais plus du tout à Brest. J’ai découvert une autre façon de jouer, de nouveaux partenaires, tout était nouveau pour moi mais bon, j’ai été très bien accueilli. Franchement ça s’est bien passé, on a fait une super saison même si on n’a pas fini champions, on a perdu en demi-finale des playoffs. C’était une très bonne première saison qui m’a permis de me faire voir, donc ça a été très positif. Il ne faut pas oublier que les Galaxy, c’est le meilleur club ici aux Etats-Unis, c’est le club le plus titré.

Quels étaient tes objectifs après cette première saison ? Monter directement avec l’équipe première en MLS ?

Oui c’est ça. Au terme de cette première saison j’ai d’ailleurs repris avec la MLS, j’ai fait toute la présaison avec l’équipe première et, pour diverses raisons, je n’ai pas signé avec l’équipe 1 donc je suis retourné avec l’équipe 2 cette année.

Diverses raisons ?

On va dire qu’il y avait déjà beaucoup de joueurs à mon poste et quand vous avez des joueurs comme Steven Gerrard qui arrivent à votre poste, c’est plus compliqué de se faire une place ! Donc j’ai continué à travailler, là on fait une très bonne saison avec la réserve donc on verra en fin de saison ce qu’on me propose.

Steven Gerrard et Pirlo - LA Galaxy
Pirlo et Steven Gerrard pour le choc des légendes

Tu parlais de l’arrivée de Gerrard, mais il y a également Robbie Keane ou Giovani Dos Santos aux LA Galaxy ?

Des joueurs comme ça c’est impressionnant. Par exemple Robbie Keane, ici si tu regardes ses stats, c’est vraiment de la folie, il a dû marquer 60 buts et faire 40 passes décisives en une centaine de matchs, et il a 35 ans. Ici ils ne font pas trop attention à l’âge, tant que vous êtes performants sur le terrain, c’est ce qui les préoccupe…c’est pour ça qu’on voit arriver des joueurs avec un âge avancé dans le football.

C’est une autre mentalité par rapport à ce que tu as connu en France ?

Carrément. Ici vous pouvez faire ce que vous voulez en dehors du foot tant que ça ne vous affecte pas sur le terrain c’est le principal. Après, leur approche du football ici est plus foot loisir, on veut prendre du plaisir sur le terrain, on veut procurer du plaisir aux supporters mais bon, c’est comme ça parce qu’il n’y a pas de relégations donc ça serait intéressant de voir comment les équipes se comporteraient avec un système de montées-descentes. Mais franchement, c’est une super mentalité, tout le monde cherche à jouer au football, il y a vraiment de bons joueurs et de bonnes équipes contrairement à ce que certains peuvent penser.

Comment est l’ambiance dans le vestiaire ?

Comme c’est une réserve il y a pas mal de jeunes joueurs. On a vraiment une bonne équipe, une bonne ambiance et tout se passe bien. On est trois français au sein du club donc on a des affinités particulières même si on en a aussi avec les autres joueurs.

LA Galaxy
André Auras au corner

Quels sont tes objectifs collectifs et tes ambitions personnelles ?

On est deuxièmes de la saison régulière donc il nous reste cinq matchs, après ce soir il nous en restera quatre (ndlr: les LA Galaxy II se sont imposés 1-0 contre Seattle). On est bien partis pour finir premiers, ce qui nous donnerait l’avantage pour les playoffs.

Comment se passent ces playoffs ?

Alors déjà il y a deux conférences, Ouest et Est. Les six premiers de chaque conférence accèdent aux playoffs. Les deux premiers de chaque conférence sont exempts au premier tour. Ensuite le troisième joue contre le 6e et le 4e joue contre le 5e en matchs de barrage. Le vainqueur du match 3e contre 6e joue contre le champion, et celui du match 4e contre 5e joue contre le second du championnat. Quand vous sortez de votre conférence, vous jouez contre le vainqueur de l’autre conférence, et l’équipe qui a le meilleur bilan en saison régulière reçoit. Pour revenir à la question l’objectif c’est de gagner le championnat bien sûr. D’un point de vue plus personnel, mon objectif est de faire le saut en signant un contrat en MLS. J’arrive en fin de contrat à la fin de cette saison donc on va voir ce qu’on me propose. Il faut que je continue à faire du bon boulot sur le terrain et puis j’espère que j’aurai des offres intéressantes.

André Auras a répondu au traditionnel quizz des Esthètes du Foot à retrouver dès demain sur le site. On y parlera du FC Barcelone, de Kakuta, de Ronaldinho, ou encore de Rivaldo.

Propos recueillis le 23/08/2015

Crédits photos: Twitter @LAGalaxyII et Twitter @LAGalaxy

A propos de l'auteur

Supporter du PSG depuis tout petit, il est fan de Bergkamp, Henrik Larsson, Inzaghi, Zkatan, Van Nistelrooy, et de ce bon vieux Sammy Traoré. Il aime Paris, et joue toujours au ballon dans son club de toujours, dans le 9-4.

Vous aimerez aussi

Répondre