Chelsea 1-2 PSG : les notes des parisiens

Ils l’ont fait ! Pour la deuxième année consécutive le PSG a sorti Chelsea en s’imposant face aux londoniens sur le score de 2-1 chez eux à Stamford Bridge.  Retour en notes sur les prestations des joueurs parisiens.

Chels

TRAPP (7): Avec l’allemand c’est tout ou rien, jamais moyen, il est soit dans un grand soir soit en mode foot en folie. Dans ce rendez-vous capital, la pièce est tombée du bon côté, son double arrêt décisif face à Willian et Hazard à l’heure de jeu a évité aux parisiens de vivre une dernière demi heure électrique, d’autant plus que le but de la délivrance arrive quelques instants après.

MARQUINHOS (6): Toujours solide derrière, pas simple de se coltiner tour à tour Willian et Hazard. Mais pas beaucoup de percussions offensives, sérieux mais discret, l’antithèse de Serge « Périscope ».

THIAGO SILVA (5,5): Se fait enrhumer par Costa comme un jeune prépubère sur l’égalisation des Blues. À part ça, costaud comme toujours, mais quand même, ce crochet de Diego Costa… Papus ne serait pas tombé dans le panneau.

DAVID LUIZ (6): Un peu tendu Tahiti Bob, qui est passé au travers sur un tacle à la Bruce Harper en 1ère période, laissant filer Willian le long de la ligne de touche. Mais il a fait le job, à savoir museler son « presque compatriote » Diego Costa qui aura tout raté après son but.

MAXWELL (6,5): Un peu à l’image de Marquinhos, très sérieux défensivement, rarement débordé, toujours propre techniquement, mais très peu d’apport offensifs, de débordements. À se demander si les 2 latéraux avaient des consignes de la fio*** (Dédicace à Serge).

THIAGO MOTTA (5) : « Un seul Marco vous manque… » méritait 3 en 1ère période, lenteur , pertes de balle à répétition dans l’axe (l’égalisation en découle), mauvais choix… Mieux en 2ème, avec son ouverture limpide pour Di Maria qui déclenche le but de la libération et qui lui offre un 7/10 sur la seconde période, donc… 5/10 au global. cqfd.

MATUIDI (5): Pas très à l’aise notre Blaise, certainement encore diminué par sa blessure, il a eu beaucoup de mal à se mettre dans le rythme, mais a tenu tout le match et a permis à Stambouli de ne pas irriter les supporters, donc un grand merci à toi Blaisou.

RABIOT (6,5): Le jeune babtou pas fragile ne se cache pas dans les grands rendez-vous, il est serein, parfois trop (joue la comme Marco), et a senti le coup pour être là sur l’ouverture du score…ça sent le coup de fil de maman pour une renégociation.

LUCAS (7): il virevolte, percute, casse les reins, et a été l’un des meilleurs en 1ère période. Il a encore parfois fait les mauvais choix mais joue de plus en plus juste. Son étiquette de joueur de plage se décolle et c’est tant mieux, ou tant pis pour El Matador.

DI MARIA (7): précieux, il peut apporter le danger à tout moment par ses dribbles et ses décalages. Le bémol : il a manqué pas mal de coups de pieds arrêtés, mais a au final déposé un caviar à Ibra sur le but qui achève les Blues.

IBRAHIMOVIC (8): pas présent dans les grands rendez-vous ? Une passe dec’, un but, une conservation du ballon dos au but pour faire remonter le bloc et permettre à ses sbires de respirer, de l’assurance. Bref, du grand Ibra. Il ne connaît pas l’histoire du PSG, mais peut encore écrire une de ses plus belles pages.

A propos de l'auteur

Vous aimerez aussi

Répondre