L’inconstant Pastore

Ligue1Après un trophée des champions raté au cours duquel il avait été remplacé par un Hervin Ongenda décisif, Pastore version 2013-2014 en mode coupe à la Zlatan continue sur sa lancée après la rencontre d’hier soir contre le MHSC. Approximatif, l’argentin n’a pas été constant dans le jeu malgré une ouverture sympathique à l’origine de l’égalisation parisienne. Et c’est bien ce qui fâche, Javier a beau foirer ses matchs, il trouve toujours le moyen de faire taire les critiques par un ou deux coups d’éclat.

Beaucoup de ballons mais trop de déchets

Laurent Blanc l’a souligné dès le début de la saison, Pastore a fait une excellente préparation et son niveau physique a surpris du monde au Camp des Loges. Hier soir sur le terrain, l’affaire semblait moins évidente. Entre transversales pour personne et passes courtes approximatives, l’argentin s’est montré très imprécis. Il est pourtant le parisien qui a  joué le plus (98) de ballons, preuve que ses coéquipiers le cherchent, mais avec un nombre de pertes de balle assez indigne d’un joueur de ce standing (31). Ses statistiques de passes sont d’ailleurs peu glorieuses avec le deuxième pire ratio de passes réussies de l’équipe (68%) juste devant Zlatan (64%) qui lui joue attaquant.

Le talent pour faire largement plus

On l’a vu hier soir, Pastore est capable du pire mais également du meilleur. Décisif sur son ballon dévié de la tête par Zlatan pour l’égalisation de Maxwell, l’argentin a également déposé une offrande à Cavani qui aurait pu inscrire son premier but parisien sans un improbable sauvetage de Tiéné. Toujours « border line » tant son investissement sur le terrain peut sembler aléatoire, la jeune pépite parisienne, auteur de 4 buts et 8 passes décisives la saison passée devra continuer ses efforts de concentration et gommer ses imperfections pour s’imposer sur son côté. Avec l’arrivée de Cavani il semble en effet peu probable que Lavezzi accepte un statut de troisième homme en pointe de l’attaque parisienne.

A propos de l'auteur

Supporter du PSG depuis tout petit, il est fan de Bergkamp, Henrik Larsson, Inzaghi, Zkatan, Van Nistelrooy, et de ce bon vieux Sammy Traoré. Il aime Paris, et joue toujours au ballon dans son club de toujours, dans le 9-4.

Vous aimerez aussi

Répondre