Interview – Y. Takerboucht: « Je veux jouer le plus possible »

Yannis Takerboucht, 23 ans, est de retour en France après une expérience en première division algérienne au RC Arba. Le latéral droit formé au PSG et passé par le Racing Santander, le FC Mantois et l’AS Poissy espère rebondir rapidement pour retrouver du temps de jeu. Les Esthètes du Foot sont allés à sa rencontre pour parler avec lui des expériences qui lui ont permis de mûrir pour devenir aujourd’hui un joueur aguerri prêt à relever un nouveau challenge.

IMG-20160529-WA000

Bonjour Yannis, peux-tu nous faire un bref résumé de ton parcours footballistique ?

Bonjour les Esthètes ! J’ai fait toute ma formation au Paris Saint-Germain. De la catégorie poussin au niveau CFA, j’y ai fréquenté toutes les équipes en passant par le centre de préformation à Verneuil et le centre de formation du Camps des Loges. En 2013 j’ai signé en Espagne avec le Racing Club Santander, j’ai effectué un passage en 2014 à Poissy où j’ai vécu l’accession en CFA et puis récemment j’ai joué une année en première division algérienne au RC Erba !

Qu’est-ce qui justifie ton départ du PSG de cette nouvelle ère qui fait rêver beaucoup de monde ?

Disons que la décision ne m’appartenait pas complètement ! A la fin du cycle de formation et donc l’échéance de mon contrat, la seule possibilité que j’avais de rester était de signer professionnel ! Ça ne s’est pas fait donc j’ai dû rebondir.

Il se dit souvent que le réservoir de joueurs en Île de France n’est pas exploité à sa juste valeur, tu sembles le confirmer ?

La nouvelle politique menée par le club laisse de la place aux jeunes, cela évolue donc favorablement d’autant que jouer pour Paris offre une belle exposition. Maintenant, il y a une telle densité dans les équipes jeunes et dans l’équipe réserve mais aussi une qualité tellement importante en équipe pro que finalement ce qui peut faire la différence c’est surtout d’essayer d’avoir l’opportunité de prendre du temps de jeu, ne serait-ce qu’à l’entraînement. Ce sont alors d’autres critères que ceux purement footballistiques qui vont permettre au club de conserver ou non des joueurs.

IMG-20160529-WA007

Ce qu’il y a à côté du foot est si déterminant ?

Oui, selon les âges cela peut concerner l’état d’esprit, l’investissement, les résultats scolaires…car comme je te le disais, tous les joueurs des équipes sont talentueux.

Peux-tu décrire ton style de jeu en ta qualité de latéral ?

Je suis un joueur au caractère très combatif et j’ai de grosses qualités d’endurance ! Je m’attache à bien réaliser ma mission défensive mais j’ai aussi la capacité d’apporter un plus offensif par le surnombre, mes débordements et la qualité de mes centres. Un peu dans l’esprit de ce que fait Marcelo au Real.

Latéral, c’est ton poste de formation ?

Oui mais j’ai aussi été amené à travailler en qualité de défenseur central lorsque j’étais plus jeune, et aussi  milieu récupérateur devant la défense. Tout cela m’a permis de mieux appréhender les exigences dans le placement notamment. Mais mes formateurs de l’époque m’ont fait comprendre que j’exprimerai le meilleur de mes qualités en tant que latéral droit.

Comment s’est fait le choix du Championnat espagnol ?

Pour être honnête je me suis un peu perdu au moment d’effectuer mon choix. Après le PSG, je m’obstinais à vouloir proposer mes services comme milieu récupérateur là où des clubs français s’intéressaient à mon profil de latéral droit. J’ai laissé passer du temps et donc des opportunités ce qui a fait que je me suis retrouvé non pas avec un choix par défaut mais avec des possibilités moins étoffées en fin de mercato !

Que retiens-tu du football ibérique ?

C’est un football où l’aspect athlétique n’est pas travaillé de manière aussi stricte qu’en France. On travaille beaucoup à l’entraînement avec le ballon. Il y a aussi un très gros travail technique et tactique. Après, c’est vrai que j’ai eu une très bonne formation au PSG avec une charge de travail importante assumée ; je n’étais donc pas perdu ou dépassé.

Quels championnats t’attirent ?

La France évidemment ! Et pour celui correspondant à mes atouts physiques ce serait la Premier League ! C’est un championnat qui me fait rêver mais il faut être préparé pour y performer vu qu’il est très exigeant physiquement. Mais pour le moment, je veux surtout m’imposer en France, réussir de belles saisons, et surtout jouer le plus possible. Les expériences que j’ai vécues et le travail feront la différence.

IMG-20160529-WA001Tu as évolué dans le championnat Algérien, qu’en retiens-tu ?

C’est un vrai championnat de passionnés ! Il y a beaucoup d’attente de toute part et bien que j’y aie vécu des périodes difficiles, c’est surtout une excellente école qui m’a fait grandir et devenir encore plus solide. Là-bas, les résultats sont primordiaux ! Les supporters ont une place importante dans la vie du club et les médias sont hyper-attentifs ! Il y a en Algérie une grosse culture footballistique, des joueurs très techniques, mais c’est vrai qu’il faut être costaud pour encaisser cette pression. Le seul bémol c’est que parfois des commentaires viennent de personnes qui ne connaissent pas bien le football ; il y a des axes de progression là-bas, comme par exemple sur certaines infrastructures de jeu !

C’était chaud ?

Oui, les stades sont pleins quelle que soit l’affiche ! Les supporters comme à Erba ont vraiment l’amour du club, du maillot, et ils sont tellement fervents ! Tout le monde y connaît tous les joueurs, les membres du club, les salaires… Un joueur fragile peut vite sortir de son match !

Quelle orientation souhaites-tu donner à la suite de ta carrière ?

J’ai appris de mes erreurs et de certains choix discutables d’orientation de carrière. Je sais que j’ai le potentiel pour atteindre un certain niveau aussi bien en L2 qu’en L1 et je mesure exactement la quantité de travail nécessaire pour y arriver. J’ai aussi besoin d’être bien physiquement pour exprimer tout mon potentiel et c’est pour ça que je m’astreins à beaucoup de discipline sur le repos, la diététique… Ce n’est pas l’aspect financier qui me guide mais bien le fait de jouer une saison complète, progresser, être régulier et avancer étape par étape ! Je fais d’ailleurs une grosse préparation pour être prêt pour un club à la reprise !

Pour finir, y a-t-il un joueur qui symbolise pour toi le côté Esthète du Foot ?

Il y en a plusieurs comme R9, Ronnie ou Zidane !

Merci à Yannis pour sa disponibilité, et bonne chance à lui dans le championnat français !

Propos recueillis le 29/05/2016  – Crédits photo C.Gavelle/PSG

A propos de l'auteur

Romantique du Football qui aime le beau geste et considère ce sport comme de la poésie en mouvement. Fan de Pelé, Papin, Rooney et CriCri... il aurait mis près de 1037 buts depuis qu'il a signé sa première licence

Vous aimerez aussi

Répondre