Le titre s’envole pour le PSG

Hier soir se disputait le match entre le LOSC et le PSG, respectivement 3e et 2e à seulement 5 points de différence. Les parisiens avaient la possibilité de revenir à 2 points du leader Montpellier tandis que l’objectif du match pour les lillois était de réduire l’écart avec le club de la capitale.

Fidèles à leur fâcheuse habitude et malgré l’ouverture du score de Pastore, les joueurs du PSG n’ont pas su saisir l’opportunité de recoller au leader. Dans un match terne durant lequel les joueurs d’Ancelotti ne se sont que trop rarement mis en évidence, la faute et l’expulsion de Sakho constituent un triste de symbole d’une saison qui ne demande qu’à vite se finir. Complètement à la rue sur un long ballon pourtant pas si compliqué à négocier envoyé par Joe Cole, Sakho, peu en forme depuis le début de saison, se troue  littéralement dans l’analyse de la trajectoire du ballon. Cette hésitation lui fait perdre son avantage sur Nolan Roux et le pousse à commettre cette faute stupide dans la zone de vérité. Pénalty, et expulsion, la double peine est sévère mais passons. Après l’égalisation lilloise, les parisiens réduits à 10 encaisseront un second but synonyme de défaite et de quasi perte du championnat.

Cette défaite est d’autant plus rageante qu’avant d’encaisser le but sur pénalty (au passage pas franchement bien tiré par Hazard) l’attaque parisienne a eu, à trois reprises, la possibilité d’aggraver la marque. D’abord par l’intermédiaire de Gameiro qui, après un bon travail échoue monumentalement dans son face à face avec un Landreau qui était déjà sur les fesses. Je l’avais déjà remarqué précédemment mais ce défaut de l’attaquant parisien est particulièrement flagrant sur cette action ou à aucun moment il ne prend le temps de lever les yeux du ballon pour prendre l’information sur le placement du gardien. Un rapide coup d’ oeil, sachant qu’il avait effacé Chedjou qui, étant dans son dos, ne pouvait pas intervenir sans risquer le pénalty, lui aurait permis de se rendre compte que le but était grand ouvert. Gameiro a malheureusement choisi de tirer dans l’angle le plus improbable, sans réussite. S’il y avait encore un doute sur son avenir au sein du PSG « made in Ancelotti », sa sortie après ce raté est un message fort pour lui indiquer qu’il va certainement devoir prendre la porte au risque de voir son temps de jeu se réduire à chagrin. Ensuite, les parisiens se sont présentés à deux reprises en supériorité numérique face à la défense lilloise. Une première fois avec Hoarau puis avec Pastore. Ces situations n’aboutissent à rien car la passe devant créer le décalage est systématiquement ratée. Ceci est inacceptable ! Encore une fois, j’ai été particulièrement frappé par le nombre de ballons perdus par notre cher Pastore.

Au delà de la défaite, ce qui me désole est l’absence de combativité des joueurs. Devant ma télé, j’avais l’impression qu’ils ne saisissaient pas l’importance de ce match (qui conditionnait grandement la fin de saison, c’était déjà le cas à Auxerre). Le club de la capitale devrait selon toute vraisemblance se qualifier pour la prochaine édition de la Champion’s League, (et encore, avec Saint-Etienne et Rennes à jouer et le souffle des Dogues à seulement 2 points, attention à la deuxième place…) mais lorsque je compare nos joueurs à ceux qui disputaient les demi finales cette année, j’ai l’impression qu’il y a deux voir trois divisions d’écart. En termes d’envie et de disponibilité il y a un gouffre entre des joueurs du Bayern ou du Real qui couraient dans tous les sens sans se ménager pendant l’intégralité du temps de jeu (surtout au match aller). En termes de qualité technique, ces joueurs commettent très peu de fautes techniques, les offensifs (Ribéry, Robben et Ozil particulièrement) étant en mesure d’effacer leur adversaire direct dans un espace réduit, ce qui ne fût que très rarement le cas hier soir. Il va donc falloir très fortement renforcer le groupe de manière qualitative si les dirigeants espèrent sincèrement atteindre un objectif raisonnable de quarts de finale de Champions’ League. Certains joueurs (Tiéné, Lugano, Sakho, Gameiro, Hoarau, Pastore pour ne pas les nommer) affichent des carences plus qu’inquiétantes pour ce niveau d’exigence.

A propos de l'auteur

Vous aimerez aussi

2 Commentaires

  1. HenRi

    Salut Syion, merci pour ton commentaire !

    Oui mais je pense qu’il ne titre pas Montpellier champion parce que le titre est encore jouable mathématiquement pour le LOSC. MHSC donne l’impression depuis quelque temps d’être en surrégime, les victoires sont limites (mais ca fait toujours trois points donc rien à dire) mais avec le calendrier qu’il reste je sens les dogues glisser leur petite quenelle en bonne et due forme.
    Montpellier reçoit Evian, va à Rennes, reçoit Lille et va à Auxerre
    LOSC va à Nice, reçoit Caen, va à Montpellier et reçoit Nancy
    c’est même plus compliqué pour Paris qui doit encore recevoir l’ASSE et Rennes. C’est moche mais je me lance dans un pronostic de classement final avec LOSC, MSHC, PSG. Et finir troisième ne relèverait même plus de l’échec.
    Après je suis pas d’accord sur ce que tu dis sur la combativité et le chamboulement de seconde partie. 4-3-2-1, 4-2-3-1, 5-3-2, brésilien, argentins, français j’ai limite envie de dire qu’on sent fou, les principes reste les mêmes càd un combat avec des duels à remporter et des passes à réussir. Mr stat de Canal disait hier que Paris a perdu 10 points depuis le début de saison sur une incapacité à gérer le match je me dis qu’a 1-0 devant j’ai pas le droit de manquer 3 occasions coup sur coup et qu’en défense (en faite toute l’équipe pas uniquement les défenseurs) il faut rester concentrer, appliquer et hargneux jusqu’à la fin. La faute de Sakho (qui bouleverse complètement le match, car je sentais bien Paris en piqué un deuxième) arrive justement après une séquence forte de Paris sur un ballon anodin alors qu’il est largement en avance sur Roux.
    Concernant Sakho, je pense qu’il ne devrait pas aller à l’Euro parce que d’abord sur sa saison il ne le mérite pas et surtout pour qu’il coupe totalement et se repose pour être d’attaque pour la saison prochaine.

  2. Syion (@Syion)

    Enfin un billet qui prend un peu de recul sur notre prestation ! Pardon – la prestation du PSG. A lire tous les éditos depuis ce matin, il est question de fin de parcours pour Sakho, le PSG et la stratégie du club ! Vous, au moins, vous relativisez, tout en pointant du doigt des carences évidentes.
    Je voulais réagir sur le titre et la combativité de l’équipe.
    Si on avait 5 points d’avance sur Montpellier hier, absolument tous les spécialistes, les experts et les médias auraient titré sans le moindre doute : « PARIS, CHAMPION DE FRANCE 2012 ! »
    C’est Montpellier qui est dans cette situation et tous les titres sont extrêmement prudents, voire timoré sur le titre de champion pour Montpellier. Tout le monde semble d’accord sur les chances très réduites de voir le titre échappé à PARIS ! Pourquoi ? Tout simplement parce qu’on sait que ce Paris-là a une marge de progression colossale que n’a absolument pas Montpellier ! Donc le titre on ne le gagnera pas mais Montpellier le perdra car potentiellement, tout le monde sent que Montpellier peut faillir dans la dernière ligne droite.
    Quant à la combativité, juste un mot : Le chamboulement impressionnant de la 2ème partie de saison n’est pas encore digérée ! Tout le monde ne se comprend pas encore dans cette équipe. Les subtilités, les nuances, les instructions fermes ne sont pas encore assimilées par l’ensemble des acteurs du club. Donnons-leur encore un peu de temps et vous verrez, ce sera bien une équipe de rêve !!

Répondre