Les trois semaines capitales du PSG

Avec trois points d’avance sur son dauphin montpelliérain, et dix sur Lille, qui compte un match en moins, et Lyon, le PSG se prépare à affronter trois semaines cruciales dans la course au titre. Trois victoires lors des trois prochains matchs de championnat ouvriraient un boulevard vers le titre de champion attendu dans la capitale depuis dix-huit ans. Pour s’offrir le droit de rêver, Paris devra battre l’équipe de René Girard dans un choc qui s’annonce comme le match de l’année.

Une première semaine test

Deux matchs attendent le Paris Saint Germain dans la prochaine semaine, avec dans un premier temps le déplacement dimanche à Nice en championnat pour affronter des aiglons bien timorés qui figurent à la dix-huitième place du classement de L1 à égalité de points avec Auxerre et Sochaux respectivement avant-dernier et lanterne rouge, mais qui comptent un match en moins que les niçois. L’OGC Nice reste sur six matchs sans victoire toutes compétitions confondues et on voit mal les aiglons se réveiller contre le leader parisien. Avec seulement vingt-deux buts inscrits depuis le début de saison, l’équipe de René Marsiglia devrait chercher à jouer en contres en misant sur une défense solide et un milieu tenu par Kevin Anin qui apporte un vrai plus dans le collectif niçois depuis son transfert. Le retour de Mouloungui de la CAN après l’élimination du Gabon ne pourra que faire du bien aux aiglons dont le danger principal reste néanmoins l’ancien lyonnais Anthony Mounier.

Après ce premier test Paris devra passer le cap des huitièmes de finale de Coupe de France contre Dijon, tombeur du club parisien à ce même stade de la compétition en Coupe de la Ligue en octobre dernier. Les dijonnais qui ont enregistré le retour de Younousse Sankharé, pourraient se montrer décomplexés et dangereux à l’image du match de Coupe de la Ligue, notamment grâce à Corgnet, Kakuta ou Jovial.

Le match capital: PSG-Montpellier

Le choc de cette seconde partie de saison aura lieu au Parc des Princes dimanche 19 février. L’enjeu de la rencontre est simple, si les montpelliérains l’emportent, ils reviendront à hauteur des parisiens, et si Paris gagne, la course au titre en solo débutera, l’équipe de René Girard étant alors reléguée à six points du leader parisien. Côté PSG, on espère un retour de Pastore et une remise à niveau d’Alex afin de disposer de l’effectif au complet pour ce choc, côté MHSC on devra quoi qu’il arrive se passer de Geoffrey Dernis, blessé au genou. Ce match sera également celui des trois meilleurs buteurs du championnat Giroud, Nene et Gameiro, les deux français ayant des points à marquer en vue de l’Euro 2012. Tout cela nous promet un beau spectacle dans un Parc des Princes déjà à guichet fermé pour l’occasion.

La confirmation: Lyon-PSG

Après le choc des titans, la 25è journée offrira un autre défi de taille aux parisiens qui devront se déplacer à Gerland pour y affronter des lyonnais qui traversent une période très étrange sur le plan du jeu. Souvent menés ces derniers temps, les hommes de Rémi Garde parviennent à chaque fois à renverser la tendance pour s’imposer sur le fil ou, comme contre l’OM, obtenir un résultat nul important. Les carences défensives évidentes des lyonnais et le manque de cohésion avec le milieu de terrain devraient permettre aux parisiens d’aller jouer pour chercher les trois points, attention tout de même à l’expérience et au talent de l’avant garde lyonnaise, il faudra être attentif jusqu’à la dernière seconde.

Si le PSG parvient à s’imposer sur les trois matchs de championnat à venir, le club de la capitale se facilitera grandement la tâche. Sur les douze dernières journées, Paris n’aura à négocier qu’un déplacement compliqué à Lille puisque les chocs face à Marseille et Rennes se joueront au Parc des Princes où Paris n’a plus perdu depuis Novembre et ce fameux but de Jean Calvé…

A propos de l'auteur

Supporter du PSG depuis tout petit, il est fan de Bergkamp, Henrik Larsson, Inzaghi, Zkatan, Van Nistelrooy, et de ce bon vieux Sammy Traoré. Il aime Paris, et joue toujours au ballon dans son club de toujours, dans le 9-4.

Vous aimerez aussi

Répondre