Interview d’Olivier Giroud – Partie 1 – Les Bleus

Le meilleur buteur du championnat de France a accepté de répondre à une interview exclusive pour Les Esthètes du Foot.Une interview divisée en trois parties, dans lesquelles Olivier Giroud reviendra notamment sur sa première titularisation en Equipe de France, sur la saison de Montpellier et sur ses goûts en matière d’esthétisme en football. Entretien exclusif, avec, en première partie, un retour sur ses débuts prometteurs sous le maillot bleu (blanc).

GiroudBleus

Comment as-tu appris l’annonce de cette sélection ?

En live devant ma télé.

Tu étais plutôt confiant sur le fait d’être dans le groupe ?

J’avais bon espoir parce que j’étais premier au classement des buteurs et que Montpellier était bien classé. J’avais été présélectionné une fois donc j’avais bon espoir, confiant c’est un grand mot.

Tu as pensé quoi de ta prestation ?

J’étais très content parce que déjà il y a le but, c’est la finalité, c’est le boulot de l’attaquant. Il y avait aussi un contenu intéressant dans la mesureoù je n’ai pas perdu beaucoup de ballons, j’ai été assez dispo sur les déplacements, les décrochages, en profondeur ou en appui. Donc on peut dire que j’ai été satisfait de ma prestation.

Au niveau équipe de France, tu as des préférences en termes de schéma de jeu ?

Déjà première chose, au niveau du système, Laurent Blanc ne va pas s’adapter à un joueur. Ensuite, l’attaquant numéro un reste Karim Benzema comme vous le savez bien. Quoi qu’il arrive, le coach ne changera pas de système, il jouera en 4-5-1. Alors maintenant si c’est avec deux 6 et un 10 ou une sentinelle et deux milieux relayeurs un peu plus au-dessus je ne sais pas. Mais c’est vrai que pour ma part je préfère évoluer avec un numéro 10 qui te tourne autour, ça t’apporte plus de soutien, comme on a pu le voir à Montpellier cette année avec Younes Belhanda alors que l’année dernière on jouait avec une sentinelle et deux 6 relayeurs. Je suis un peu plus soutenu on peut le dire.

Au niveau de l’ambiance au sein du groupe, tu as des affinités particulières ?

J’ai des bonnes affinités avec Max Gonalons qui a été appelé pour la première fois en même temps que moi à l’époque de ma première sélection. Après, j’ai aussi des affinités avec les mecs qui évoluent dans le championnat de Ligue 1 puisqu’on s’est déjà croisés, et franchement, ils sont assez accueillants. Je suis de nature plutôt à aller vers les autres et à être sociable donc de ce côté-là il n’y a pas de souci. Même avec ceux qui jouent à l’étranger j’ai l’occasion d’échanger, de toute façon, il ne faut pas rester dans son coin quand tu arrives dans un groupe comme ça sinon tu as du mal à te faire ta place et à t’affirmer.

Il y a un joueur que tu rêverais de côtoyer en équipe de France ?

Non, ça me fait juste plaisir d’être sélectionné pour mon pays. Mais j’aurais aimé jouer avec Zizou.

Et on te comprend…

Retrouvez la seconde partie de l’interview exclusive d’Olivier Giroud pour Les Esthètes du Foot. Le meilleur buteur montpelliérain reviendra notamment sur la grosse saison du MHSC.

A propos de l'auteur

Supporter du PSG depuis tout petit, il est fan de Bergkamp, Henrik Larsson, Inzaghi, Zkatan, Van Nistelrooy, et de ce bon vieux Sammy Traoré. Il aime Paris, et joue toujours au ballon dans son club de toujours, dans le 9-4.

Vous aimerez aussi

2 Commentaires

  1. HenRi

    salut cassius
    malheureusement je pense que dans l’esprit de Blanc, sauf blessure de la part de Benzema, la première place pour #9 est figée. Giroud a définitivement une place à gagner pour le second rôle. D’ailleurs, à l’heure actuelle, je ne vois pas qui serait plus légitime pour ce poste.
    Concernant tes ailiers, je verrais plus Ribery à gauche (comme au Bayern). Quant à faire joueur Ménez dans le couloir droit, on voit bien depuis son début de saison au PSG que ce n’est pas son poste .

  2. cassius de montpeul

    Laurent Blanc n’est pas idiot , je souhaite qu’il essaye en EDF Giroud avant-centre , Benzema à gauche , et Menez ou Remi à droite : de la dynamite en perspective . En gardant toujours à l’esprit qu’avec Giroud qui redescend systématiquement pour défendre sur les corners concédés par son équipe , c’est presque un 1/2 défenseur de plus : faut avoir un sacré coffre pour se permettre ce genre de gourmandise .

Répondre