Interview: Olivier Giroud – Partie 3 – L’Esthète Giroud

Troisième et dernière partie de l’interview exclusive d’Olivier Giroud pour les Esthètes du Foot. Après nous avoir parlé de sa récente sélection chez les Bleus et de sa saison avec le MHSC, l’attaquant préféré des français nous parle football, Esthètes et bicyclette, sans oublier évidemment de caler quelques doubles passements de jambes/virgule/petit pont bien sentis…

InterviewGiroud

Le concept des Esthètes du Foot, ça te parle ?

Non, je ne connaissais pas non.

Quels sont tes 3 plus grands Esthètes du Foot ?

Je dirais Van Basten, Zidane et Schevchenko. (Il hésite) Non non pardon, enlève Shevchenko, tu mets Messi. Et tu enlèves Zidane et tu mets Shevchenko. (ndlr : donc Van Basten, Shevchenko, Messi)

Un geste que tu aimes réaliser ?

La bicyclette, le retourné quoi.

Un geste que tu aimerais réaliser ?

Un que j’aimerais réaliser ? Beh, je les réalise tous donc…(il se marre), je plaisante. Je ne sais pas, (il hésite) double passement de jambes virgule petit pont…

Avec un sombrero à la fin pour conclure, non ?

(rires) Non mais bon je n’en mets pas beaucoup des petits ponts, les petits ponts c’est pas mal ouais. Ah la dernière fois il y a, comment il s’appelle, Abdennour de Toulouse, il en a goûté un à la Mosson…

Nous ce qu’on a plutôt goûté dans le geste c’est le lob du droit contre Sochaux…

Il n’y a rien de tel pour un attaquant que de marquer des buts. Moi j’ai la chance de pouvoir en marquer donc ce n’est pas non plus le geste qui me fait rêver comme tu l’as demandé. Moi ce serait plus pour un peu amuser la galerie, régaler les supporters, petit pont et puis frappe lucarne.

Quel est le match qui t’a le plus marqué récemment ?

C’est Manchester – Manchester City, le derby, quand Rooney met la bicyclette pleine lucarne. Il y avait eu combien déjà je ne sais pas, c’était serré (ndlr 2-1 pour Manchester).

Le défenseur le plus chiant que tu aies croisé ?

Le plus chiant ? Je dirais mon pote Laurent Koscielny.

Avec 49,5% de tirs cadrés, tu es le meilleur cadreur de Ligue 1 devant Nene. Ton secret ?

C’est que finalement j’ai tellement eu l’habitude d’avoir peu d’occasions… L’attaquant, ce qu’on lui demande, c’est de l’efficacité donc à partir de là tu as intérêt à cadrer si tu veux marquer, parce que sinon tu n’y arriveras pas ! Je m’efforce de travailler, j’ai toujours aimé ça et je pense que j’ai toujours eu le sens du but. J’ai une bonne qualité de frappe et c’est sûr que je m’efforce de cadrer, après, j’ai peut-être aussi un peu de réussite ces derniers temps mais c’est vrai que c’est une de mes forces principales.

Messi qui plante 5 buts en Champion’s, ça t’inspire quoi ?

Ca fait rêver, tu te dis que tu ne fais pas le même métier.

Tu penses marquer la Champion’s l’année prochaine ?

Marquer un but…oui, la marquer de mon empreinte on verra plus tard. Je suis quelqu’un de raisonnable, on verra, mais déjà j’aimerais bien la jouer.

Par rapport à l’année prochaine, des plans, des idées, des destinations privilégiées ?

Même tarif que la presse normale, je ne communique pas par rapport à mon avenir, par respect pour mon club.

Et tu as bien raison ! Merci à Olivier Giroud pour sa dispo, voilà un vrai attaquant qui garde les pieds sur terre.

A propos de l'auteur

Supporter du PSG depuis tout petit, il est fan de Bergkamp, Henrik Larsson, Inzaghi, Zkatan, Van Nistelrooy, et de ce bon vieux Sammy Traoré. Il aime Paris, et joue toujours au ballon dans son club de toujours, dans le 9-4.

Vous aimerez aussi

Répondre