L’oeil de Bad: Real Madrid, la recette d’une attaque au caviar

Chaque coach qui se respecte cherche et tâtonne afin de proposer  à son public une recette qui réjouisse les papilles des petits et des grands ; dans les cuisines du Real Madrid, Ancelotti et Zidane se sont mis derrière les fourneaux  et servent actuellement à leurs socios une « Attaque au caviar » !

La composition est simple mais la qualité des ingrédients très importante :

– Prenez tout d’abord un talentueux joueur portugais, serial buteur élevé dans les prairies anglaises, au grand air, afin de parfaire le délice de ses mouvements et la fermeté de sa chair. Assaisonnez-le de chaloupes, talonnades, double accélérations et autres arabesques afin de rehausser la saveur de la partie. Huilez bien le garçon d’un gel effet mouillé afin de conserver tout son éclat et pour les fins gourmets, entourez-le de deux Ballon d’ Or.

– Ajoutez à cela un fin gallois, rapide et adroit ! Prenez- le déjà aguerri et prêt à supporter une certaine pression : il offrira ainsi tout le bon goût de ses courses effrenées et des centres au cordo servis sur un plateau ! Grattinez-le avec quelques petits coup-francs finement cisellés et une détermination à toute épreuve.

– Agrémentez cela d’un attaquant français (pur beur(re) évidemment) onctueux dans ses remises, moelleux dans son apport défensif mais piquant face au but ! On le préférera à celui qui croque trop et dont on a du mal à digérer les actions ratées !

– Accompagnez cela au milieu de caviars servis à la louche par un espagnol au sucre roux et un croate aux cuisses de grenouilles et parsemez de ci de là quelques jeunes pousses fraîchement cueillies au centre de formation.

Une cuillerée de petits ponts, un zest de doubles contacts, une pincée de passes aveugles, des cafés crèmes le long de la ligne et des frappucinos des trente mètres viendront parfaire le décor !

C’est gourmand et servi à volonté !!! A consommer sur place au Bernabeu ou à emporter aux quatre coins de l’Europe !

 

A propos de l'auteur

Romantique du Football qui aime le beau geste et considère ce sport comme de la poésie en mouvement. Fan de Pelé, Papin, Rooney et CriCri... il aurait mis près de 1037 buts depuis qu'il a signé sa première licence

Vous aimerez aussi

Répondre