Lucho ou Cold Case : affaire classé

Il aura fallu attendre l’avant dernière nuit du mercato hivernal pour voir « El commandante » quitter la canebière pour Porto quasiment gratuitement. 21 buts en deux saisons et demi, ou, plus « impressionnant », en 124 matchs (soit un ratio de 0.17 but/matchs en 3 ans). Pas terrible mais pas si dégueulasse que ça non plus pour un « meneur » de jeu… si on souhaite être indulgent avec lui. La statistique suivante est largement moins glorieuse: seulement 23 passes décisives (0.185 passe/match) à l’OM, beaucoup plus discutable pour un prétendu « chef d’orchestre » à 18M€! A ce prix là on aurait carrément pu s’offrir l’orchestre qui allait avec…


Ce qui me désole le plus lorsqu’on fait le bilan depuis son arrivée en 2009, c’est l’irrégularité de ses prestations avec l’OM et ses nombreuses imprécisions techniques: pertes de balles à gogo et « vitesse » de dribble plus que discutable. Autre aberration: on a recruté Lucho pour animer les phases offensives de l’OM; au final, il se sera plutôt distingué dans le secteur défensif! La prochaine fois recrutons Mertesaecker pour le faire jouer en 10, ça peut le faire les gars !

Assez tapé sur le pauvre tatoué, on dira qu’il ne s’est ni fait au jeu marseillais ni au championnat de France. Notons qu’il a quand même accepté de réduire son salaire de plus de moitié (de 400k€ à 180 k€ mensuels) pour rentrer à Porto. Au final, l’OM a perdu gros (on l’a vendu / rendu 2M€, oui oui, 2M€), mais Lucho perdra pas mal aussi, rien que financièrement. En cette période électorale, c’est le nouveau concept improbable du « perdant-perdant »…

Vous vous dites peut-être (ou pas) « Mais quel réquisitoire impitoyable, il n’est pas le seul responsable, nom de nom !!! ». Il ne faut pas en effet oublier les vrais responsables de cette moins-value historique: les dirigeants marseillais au premier rang desquels on trouve Didier Deschamps. Recruter Lucho n’était pas une erreur en soi, car on ne peut pas prévoir l’adaptation d’un joueur venant d’un championnat peu exposé. Là où DD est moins irréprochable, c’est dans son obstination à avoir fait jouer au meneur argentin tous les matchs après avoir vu son potentiel limité – et ce sous la pression de JC Dassier qui ne voulait pas mettre 18M€ sur le banc. Soyons sérieux, une seule saison aurait suffi à se rendre compte de l’esbrouffe non ?

Après leur avoir tapé dessus, reprenons un peu notre calme et n’oublions pas que ces deux compères (DD et JCD) ont globalement fait du bon boulot à l’OM et participé à ramener le championnat et quelques coupes. Si l’on en revient au côté sportif, le départ de Lucho permettra certainement à Cheyrou de retrouver (j’espère!) sa place de titulaire indiscutable aux côtés d’un Morgan Amalfitano en grande forme. Prions juste pour que nos milieux (et nos autres joueurs plus globalement) soient épargnés par les blessures, et souhaitons tout de même à Lucho une bonne continuation à Porto car un bon supporter supporte ses joueurs (actuels et anciens), même s’ils n’ont pas été à la hauteur des espérances…et des pépettes investies sur eux !

N’hésitez pas à partager les articles à l’aide des boutons Twitter et Facebook et à laisser vos commentaires dans l’espace en bas de l’article.

A propos de l'auteur

Supporter du PSG depuis tout petit, il est fan de Bergkamp, Henrik Larsson, Inzaghi, Zkatan, Van Nistelrooy, et de ce bon vieux Sammy Traoré. Il aime Paris, et joue toujours au ballon dans son club de toujours, dans le 9-4.

Vous aimerez aussi

Répondre