Manchester – Bayern: tops et flops

Le Bayern Munich est venu chercher le nul à Old Trafford face à des mancuniens qui auront fait taire les critiques. Attendus au tournant, les joueurs de Manchester United ont préservé un espoir pour le retour mais ils devront créer l’exploit à l’Allianz Arena.

ManU-Bayern

Ils étaient au top: Robben, Mandzukic, Vidic

Robben: classique mais efficace, intérieur, intérieur, intérieur, intérieur, et clac, extérieur frappe enroulée. Ça fait 10 ans qu’on en bouffe, mais personne n’a encore trouvé la parade. A part ça le batave a été inspiré dans ses passes et à montré une belle entente avec Francky, notamment dans ces petites passes dans la surface pour un décalage en retrait. Pouce levé.

Mandzukic: une belle entrée en jeu pour l’attaquant du Bayern qui s’est rendu décisif en moins de 10 minutes sur le pré avec une belle remise de la tête pour le but de Schweinsteiger. Il manquait en première mi-temps un appui en fixation aux Allemands, il est arrivé quand Müller est sorti.

Vidic: what a goal !!! Solide derrière, le défenseur avec un pif de Grec a montré à ceux qui en doutaient qu’il avait encore le niveau.

Il aurait pu être dans le top: Welbeck

Welbeck : L’attaquant mancunien a croqué un duel avec Neuer à la 40è en tentant un piqué peu inspiré mais il s’est procuré quelques occasions et est resté un danger permanent pour la défense bavaroise, même en mode solo devant. L’homme à la coupe du Prince de Bel Air a réalisé un bon match dans lequel il lui a manqué la réussite.

Ils ont floppé: Fellaini, Giggs, Müller

Fellaini: l’ananas belge a été nul en première mi-temps avant de sortir un peu la tête de l’eau après la pause grâce à son repositionnement un cran plus haut. Mais quel début de match catastrophe! Une perte de balle à chaque fois qu’il touchait le cuir et un manque de punch à faire diablement rougir Javier Pastore. On l’a vu en mode détente sur le ralenti de l’égalisation bavaroise, laissant filer Schweinsteiger. Le public d’Old Trafford ne s’y trompe pas, et quand il siffle un de ses joueurs, c’est qu’il y a matière à le mériter.

Giggs: totalement transparent, le gaucher a-t-il seulement essayé de jouer hier soir ? Moyes n’a pas hésité et l’a remplacé dès la pause par Kagawa, qui a saisi sa chance et a montré qu’en bon Red Devil, il avait du feu dans les pattes.

Müller: ce mec a quand même fini meilleur buteur d’une coupe du monde. Hier soir, il n’a pas brillé, et quand Müller ne brille pas, il reste au vestiaire à l’heure de jeu.

A propos de l'auteur

Supporter du PSG depuis tout petit, il est fan de Bergkamp, Henrik Larsson, Inzaghi, Zkatan, Van Nistelrooy, et de ce bon vieux Sammy Traoré. Il aime Paris, et joue toujours au ballon dans son club de toujours, dans le 9-4.

Vous aimerez aussi

Répondre