Momo Sissoko : Le Gladiateur

Notre ami Mohamed Lamine Sissoko, dit « Momo », est arrivé au PSG en juillet 2011 en provenance de la Juventus Turin contre un chèque de 8 millions d’euros. Au niveau international, ce beau bébé d’1m87 pour 81kg, milieu défensif de profession et formé par Guy Roux à l’AJA défend les couleurs des Aigles du Mali (22 sélections). Aujourd’hui âgé de 27 ans, ses nombreux surnoms (entièrement mérités) en disent long sur le style du joueur, du « Mur » à « Ciseauko » en passant par « la Pieuvre » ou encore le « Gladiateur », vous l’aurez compris, sur un terrain de football, Momo fait rarement dans la dentelle.

Digne de figurer dans le palmarès des plus gros bouchers des temps modernes (cf. Notre article), ses statistiques parlent pour lui. Si on l’avait intégré à notre 5e volet des mathématiques du football, Momo aurait tout simplement décroché une place sur le podium ! « Ciseauko » cumule en effet 81 cartons jaunes pour 292 matchs joués, soit un ratio de plus de 0.27 carton par match. Véritable roi du découpage, seuls Pepe et le victorieux Cyril Rool font statistiquement mieux dans notre panel pourtant très relevé !

Passé par les plus grands championnats européens, d’abord à Auxerre en L1 puis à Valence en Liga, Liverpool en Premier League, la Juventus en Serie A pour au final boucler la boucle en revenant en Ligue 1 à Paris, le franco-malien n’est pas qu’un bourrin. Véritable poumon du milieu de terrain, son engagement défensif est total dans chacun des duels dans lesquels il est impliqué. Sur chaque intervention, Le Gladiateur donne tout (et prend parfois tout au passage également): « J’aime aller au combat, dans la vie comme sur le terrain ». Son jeu à Paris a mis un peu de temps à se mettre en place, notamment en raison d’un manque de rythme évident jusqu’au mois de janvier à cause du temps dont il a eu besoin pour revenir d’une vilaine blessure, une lésion du cartilage du genou gauche qui l’avait tenu éloigné des terrains pendant sept mois, de mars à septembre 2011.

Son come-back à un très bon niveau est prometteur, surtout pour la suite du championnat et les quelques prochaines saisons qu’on espère qu’il effectuera avec le PSG. Il ne jouera certainement pas tous les matchs (il a déjà pris 9 cartons jaunes et un rouge en 21 matchs – soit un ratio de 0.43 pour les cartons jaunes), mais on peut compter sur lui pour participer à bâtir un club d’envergure internationale. Le Gladiateur a tout le talent pour.

A propos de l'auteur

Vous aimerez aussi

Répondre