Nice 0 – 0 PSG, mes impressions

Le match de dimanche contre les Aiglons n’a pas été une franche réussite, loin de là. La ligne de milieux défensifs composée de gauche à droite de Bodmer, Motta et Sissoko a semblé un ton en dessous, j’ai trouvé qu’ils ont fait preuve d’une étonnante passivité et qu’ils ont particulièrement subi lors des accélérations d’Anin. J’ai également été désagréablement surpris par le nombre incalculable de ballons aériens ratés de la tête (problème de coordination et beaucoup de duels perdus), chose assez surprenante pour un milieu de terrain culminant à 1m88 de moyenne. Globalement, plus d’efforts sont à fournir en terme d’intensité et de concentration.

L’équipe du Paris Saint Germain démontre des progrès dans le secteur défensif et l’occupation du terrain. Néanmoins, l’animation offensive reste à revoir notamment en ce qui concerne la cohésion entre les membres du trident offensif. Aussi bien Nenê que Ménez n’ont pas été capables de surprendre la défense niçoise (je ne parlerai même pas de Gameiro dont la seule technique se limite à une course de balle). Les milieux latéraux n’ont que très peu apporté dans leur couloirs respectifs. De mémoire, ni Bodmer ni Sissoko n’ont effectué le moindre centre. Lors de phases offensives, l’équipe ne semble pas avoir de projet de jeu, les joueurs ne savent pas quoi faire afin de créer le décalage, effectuer la bonne dernière passe ou prendre leur chance de loin.

A bien des égards, l’équipe du match contre Nice ressemblait au Chelsea d’Ancelotti, une équipe solide mais sans grande inspiration collective, une équipe carrément ennuyante et dont la réussite dépend plus de l’inspiration individuelle des joueurs du trident que d’un collectif bien rodé. J’ai malheureusement bien peur qu’il n’y ait pas vraiment grand-chose à attendre de plus de l’équipe dans l’immédiat. Le retour de Pastore pourra éventuellement apporter un peu de luminosité dans l’animation offensive tout en sachant qu’il sera difficile d’être moins lumineux que dimanche. Dans l’ensemble, les matchs risquent fortement de se ressembler, avec une équipe du PSG ennuyée et ennuyante face à des adversaires proposant un axe solide, mais une équipe toutefois capable de quelques coup d’éclats. Espérons pour la course au titre que l’inspiration soit de retour du côté parisien pour le choc face à Montpellier le week-end prochain.

A propos de l'auteur

Supporter du PSG depuis tout petit, il est fan de Bergkamp, Henrik Larsson, Inzaghi, Zkatan, Van Nistelrooy, et de ce bon vieux Sammy Traoré. Il aime Paris, et joue toujours au ballon dans son club de toujours, dans le 9-4.

Vous aimerez aussi

Répondre