FCB 1-1 PSG: les notes des parisiens

FCB PSG

Une très bonne prestation a permis au PSG de faire douter le Barça. Collectivement, les parisiens ont réalisé une rencontre aboutie qui aura permis à certaines individualités de se mettre en valeur sur la scène européenne.

Sirigu (5,5): pas d’arrêt réellement décisif pour le portier parisien qui ne se sera incliné que sur une frappe imparable de Pedro (70′).

Jallet (5,5): le latéral parisien a réalisé un match correct mais a connu quelques situations difficiles face à Alba, Pedro et Iniesta. Parfois en retard voire même dépassé, il s’est appliqué à tenter de colmater les trous. Offensivement, il a joué simple en remise sur le milieu ou rapidement vers l’avant et a tout donné notamment en s’arrachant pour servir en retrait Lucas (14è). Volontaire mais limité dans ce genre de rencontres de très très haut niveau. Complètement cuit et dépassé par Iniesta, il a cédé sa place à Van der Wiel (non noté) pour les derniers instants du match à la 87è.

Alex (6,5): il a démarré la rencontre de façon assez approximative avec quelques fautes de pied et de relance avant de se mettre dans son match. Souvent présent pour détourner les frappes catalanes ou couper les trajectoires de passes dans la surface il a aussi fait peser le danger, de la tête, sur les buts de Valdès. Au niveau attendu.

Thiago Silva (6,5): moins stratosphérique qu’à l’aller où il avait livré LE gros match, le Brésilien a cette fois joué à un niveau plus semblable à celui de son compère de charnière centrale. Et ça tombe plutôt bien, Alex ayant été très bon. Appliqué dans la relance et impassable en duels, Thiago Silva a contribué à l’inefficacité barcelonaise jusqu’à la 70è minute.

Maxwell (5,5): le défenseur parisien s’est contenté de défendre avec une certaine réussite sans toutefois parvenir à exister dans les phases offensives. Contrasté.

Verratti (7): l’ancien de Pescara a brillé au Camp Nou. Défensivement costaud, il s’est appliqué dans le positionnement et le pressing haut tout en illuminant le jeu par quelques ballons finement distribués. C’est lui qui récupère le ballon et lance la contre-attaque sur le but de Pastore. Du très haut niveau dans tous les domaines. Remplacé par Beckham (non noté) en fin de rencontre. Le Spiceboy n’aura pas eu le temps d’apporter son expérience du jeu.

Motta (6,5): honnêtement, on s’attendait à un Motta moyen avec 60 minutes dans les jambes et on a été agréablement surpris. L’Italo-Brésilien a démarré sa rencontre par quelques déchets assez grossiers mais s’est très vite rattrapé. Précieux pour son jeu court et la qualité de ses passes verticales il a également très bien défendu. On pourra lui reprocher comme à Verratti son retard de replacement sur Messi au départ de l’action ayant entraîné l’égalisation, mais ça serait pour chipoter…

Pastore (7,5): le buteur de la soirée a réalisé une grosse prestation. Après un début de rencontre effacé, il a participé au pressing haut parisien et s’est appliqué à la relance. Bien servi par Ibra sur son but, il est parvenu à résister au retour d’Alves pour battre Valdès d’une frappe croisée pied gauche après une longue course (50è).

Lucas (7): crochet, feinte, grand pont, accélération, le Brésilien a exposé au grand public l’étendue de sa palette technique et physique. Provocateur balle au pied et imprenable une fois lancé, il a comme au match aller perforé le milieu et la défense catalane. Audacieux, il s’est même créé quelques occasions dangereuses sur des frappes (14è, 19è) et de la tête (28è) mais a trouvé un Valdès attentif sur son chemin.

Lavezzi (6): l’argentin a été très actif sur le front de l’attaque, multipliant les efforts et les appels dans la profondeur comme sur cette grosse occasion de la 24è minute sur laquelle son extérieur du droit était détourné par Valdès. Remplacé par Gameiro (non noté) en fin de rencontre pour une rentrée neutre.

Ibrahimovic (7): il a réalisé un grand match dans l’orientation du jeu et a ajouté une sixième passe décisive à sa collection LDC 2012-2013 en remisant dans un timing parfait pour Pastore sur l’ouverture du score. Dans tous les bons coups, il a joué avec clairvoyance et générosité dans l’effort. Du très bon Ibra.

A propos de l'auteur

Supporter du PSG depuis tout petit, il est fan de Bergkamp, Henrik Larsson, Inzaghi, Zkatan, Van Nistelrooy, et de ce bon vieux Sammy Traoré. Il aime Paris, et joue toujours au ballon dans son club de toujours, dans le 9-4.

Vous aimerez aussi

Répondre