OL 0 – Ajax 0: si Vermeer* n’était qu’un peintre…..

Au vu des premières prises de balles pour le moins hasardeuses du portier de l’Ajax, c’est pourtant longtemps ce qu’on a cru et ce qui aurait pu être le bon de qualification d’un OL qui n’aura finalement joué et montré l’envie de gagner ce match décisif que dans le dernier quart d’heure. Trop peu pour une équipe dont on ne cesse pourtant année après année de louer la prétendue expérience des grands rendez vous… Pour celui-ci, Gourcuff et consorts ont manifestement décidé de poser un lapin au public de Gerland pourtant pas avare d’encouragements ce mardi. Retour en notes sur la prestation des gones :

Lloris : 6,5

Malgré un jeu de passes remarquables et quelques bons enchaînements aux abords de la surface, les baby boys de l’Ajax n’auront finalement pas trop sollicité notre Hugo national. La faute à des frappes non cadrées ou à des contre-attaques incroyablement mal négociées au moment de la dernière passe. Un miracle tout de même à l’heure de jeu face à au virevoltant Sulejmani. La routine quoi…

Lovren : 5,5

Sincèrement, je m’attendais pour son retour à une boulette. Au final, le croate n’aura pas été vraiment pris en défaut et s’est même montré plutôt rassurant si on met sa prestation en regard de celle de Baki Koné à Rennes, vendredi, littéralement bouffé sur chaque accélération de Kembo et autres Pitroipa….

Cris : 5,5

Soyons clairs, le Policier a clairement fini de mettre les attaquants adverses à l’amende. Et pas de danger pour qu’on prenne Cris en excès de vitesse… Un bon placement, 2-3 bons retours et jaillissements et une vraie abnégation dans les duels suffisent toutefois à le créditer d’un match honnête.

Réveillère : 6

70ème match en LDC pour Anthony qui doit en être arrivé à regretter le temps où c’est Govou qu’il avait devant lui…. Jamais dépassé sur son côté, propre défensivement, il a toujours cherché à apporter son habituelle qualité de centre en attaque. Du Réveillère dans le texte sauf que ses centres ont rarement trouvé preneurs et qu’il a même parfois fait des dédicaces à Bernard Mendy en cherchant un troisième poteau manifestement connu de lui seul hier soir…

Cissokho : 4,5

Le chaînon manquant a encore fait ce que je ne supporte pas chez lui, à savoir laisser son vis-à-vis prendre ses aises sur son côté en se faisant systématiquement prendre dans son dos et en laissant 5 bons mètres de latitude au marquage. Sans conséquences mais a tout de même failli détourner dans ses filets un ballon qui semblait sortir. Offensivement, il a comme d’habitude cherché à déborder en collant au plus près la ligne de touche (BON SANG mais pourquoi il ne colle pas l’ailier adverse en défense comme il colle à la ligne de touche en attaque !!!) sans trop réfléchir à quoi faire de mieux que de centrer sur le premier pied adverse rencontré pour obtenir une touche sans intérêt. Le mode ON sur le cerveau n’est donc toujours pas branché en attaque.

Kallström : 7

Devant l’inspiration et l’incommensurable impact de Gourcuff dans l’entrejeu, le suédois a bien compris qu’il fallait qu’il assume seul, comme depuis le début de la saison (sauf présence de Grenier), le rôle de plaque tournante du jeu lyonnais en plus de palier l’absence préjudiciable du néo-bleu Gonalons. Alternant parfaitement jeu court et transversales pour renverser le jeu à bon escient, ratissant nombre de ballons et se montrant même dangereux par sa qualité de frappe de loin, Kim était au four et au moulin pour s’acquitter de sa mission et assurer parfaitement son rôle de milieu récupérateur – relayeur à tout faire ou presque. Dommage que l’absence de Gonalons l’ait contraint à dépenser autant d’énergie dans le travail défensif.

Gourcuff : 4

OK, il a dû donner 2-3 ballons intéressants à Briand et Gomis qui n’ont pas su les exploiter à plein. OK, au travers de quelques actions de classe, on se surprend même à croire aux légendes urbaines qui racontent que ce garçon aurait été bon à Bordeaux il y a de ça quelques années. OK, il attirera peut-être quelques femmes dans les stades et au train où vont les choses, la question de l’affluence à Gerland risque de se poser….MAIS MERDE, ce mec doit perdre 1 million de sa valeur marchande à chaque fois qu’il joue !!!! Comme le trahissent ses fautes grossières et ses interventions à retardement sur les joueurs néerlandais, Yohan est actuellement perdu sur le pré dans lequel il semble donc qu’il ne trouvera plus jamais le bonheur (lui)….

Atteint du syndrome Gomis (def : maladie chronique consistant à systématiquement se refuser à faire un contrôle orienté permettant de jouer en première intention vers l’avant afin de chercher d’abord à remiser vers l’arrière et ainsi ralentir considérablement toute offensive de son équipe, potentiellement en surnombre) qui a cependant pour lui l’excuse de « oui mais en 4-4-2 je joue en pivot et je dois assumer sans réfléchir mon rôle de remiseur », Yohan a donc jugé bon de trouver en Cris, Lovren ou Kallström les principaux destinataires de ses passes. Garde a alors dû lui rappeler qu’on avait payé prés de 28 Millions bonus compris pour qu’il joue vers l’avant et fasse la différence par sa technique ou sa vista dans les derniers mètres. Yohan a donc été de l’avant et a fait plein de passes millimétrées à Vermeer avant de se refuser à endosser le costume de sauveur en tirant à côté à la 89ème. Bref, l’action Gourcuff suit la tendance boursière générale : en chute libre et sans signes de retours durables à la hausse.

Briand : 5

Portait hier et encore une fois mal son nom. Une remise fort à propos pour Gomis dans la surface qui aurait pu se révéler décisive mais un bon retour du central batave en a décidé autrement. Des efforts louables dans le replacement défensif, de l’abnégation, de la bonne volonté mais pas d’idées, pas d’originalité…Jimmy peut peut-être faire la différence face au cadors du ventre mou de la L1 et des latéraux du calibre de Tiéné mais pas en LDC.

Bastos : 6

Il n’a qu’un match et demi dans les jambes et on sent que Michel commence déjà à retrouver du gaz. Il y a de fortes chances que le rendement offensif lyonnais dépende à l’avenir de ses prestations et de sa réussite. Le seul hier soir à créer des décalages, à pouvoir accélérer le jeu, à éliminer… Aurait pu conclure sa soirée par un but mérité mais Vermeer a fait du Lloris sur sa frappe.

Lisandro : 5

Il a fait du Lisandro avec les moyens du moment. Harcelant le premier relanceur, ne rechignant pas à se replacer défensivement, il n’a malgré tout que peu pesé offensivement, de toute façon sevré de bons ballons. Une bonne frappe à son actif mais globalement, un petit manque de justesse technique à mettre sur le compte de sa reprise récente. Licha, reviens nous vite !

Gomis : 4

Une prestation dans la droite lignée des précédentes… Depuis le match face à Paris, Bafé semble nous faire un malaise vagal prolongé. Complètement crâmé, il doit attendre avec impatience le père Noël (un vrai pied gauche ?) et la trêve hivernale.

Ederson : 6,5

De la percussion, de la disponibilité, de la volonté d’aller vers l’avant…une excellente rentrée pour l’anti-Gourcuff qui aurait pu être élu homme du match en ne jouant que 20 minutes si le 5ème arbitre (celui qui se pèle tout le match derrière la surface de réparation) n’avait pas brillé par son inutilité et avait signalé un penalty manifeste à la 89ème. Celui-ci fera couler moins d’encre que celui-oublié sur Nilmar (oui oui, rappelez vous la star de Villareal qui a planté 19 pions en Liga + Europa League l’an passé a bien joué à l’OL !) en prolongation du ¼ de finale de 2005 face à Eindhoven mais quand même….

Lacazette : Non noté

Aurait fait la une de l’Equipe… si Vermeer n’était qu’un peintre !

*Johannes Vermeer était un célèbre peintre hollandais du 17ème siécle. Il est notamment connu pour avoir peint la Laitière

Et vous, qu’avez-vous pensé de la prestation des gones? Le débat est ouvert dans la rubrique « commentaires »

A propos de l'auteur

Supporter du PSG depuis tout petit, il est fan de Bergkamp, Henrik Larsson, Inzaghi, Zkatan, Van Nistelrooy, et de ce bon vieux Sammy Traoré. Il aime Paris, et joue toujours au ballon dans son club de toujours, dans le 9-4.

Vous aimerez aussi

Répondre