OM 3 – PSG 0: la descente parisienne continue

Pour les fidèles du blog depuis sa création, vous avez pu constater que nous n’avons jamais cessé de mettre en évidence la faiblesse et la pauvreté du jeu parisien depuis le début de saison. Le résultat du Clasico de ce soir nous aura au moins montré que depuis le temps, on avait vu juste. Pour ceux qui oseront parler de crise de novembre au PSG, je vous invite à relire nos articles, la descente parisienne a débuté depuis déjà plus d’un mois…

Nos critiques au départ reposaient sur le fait que Paris gagnait en jouant mal ou même sans jouer. Puis Paris a perdu en Europa Ligue, et beaucoup ont prétexté que Bilbao était quand même une bonne équipe de Liga. Paris a alors perdu contre Dijon eu coupe de la Ligue, et on a dit que cette coupe n’était pas un objectif. Toujours plus fort, Paris a fait match nul contre le Slovan Bratislava, une équipe de niveau Ligue 2, en ne proposant RIEN, là on n’avait pas d’excuse alors on a accusé la fatigue. Dernière étape de cet enchaînement digne d’un parcours à la Grenoble époque Danijel Ljuboja, un triple combo match nul contre le Bordeaux de Cheikh Diabaté et Anthony Modeste, défaite au Parc contre le 5-4-1 nancéien sur but de Jean Calvé et rouste ce soir au Vélodrome, qui vous aurait rapporté gros si vous aviez misé dessus! Ignoble!

Le plus inquiétant dans ces résultats, ce ne sont pas les points perdus dans la course au titre (on rappelle que ce soir Paris perd la première place au profit de Montpellier, leader logique de L1) mais plutôt le niveau de jeu affligeant proposé par les parisiens lors de tous ces matchs. Incapables de construire la moindre action ce soir face à (il faut le dire) une bonne équipe de l’OM bien en place, Paris n’a pas existé, comme trop souvent ces derniers temps. Le problème est maintenant de savoir si dans cette spirale négative les parisiens trouveront les ressources pour (re)trouver un niveau correct leur permettant au moins de se remettre à gagner.

Mes inquiétudes se tournent d’abord vers Gameiro (je dis d’abord car je n’ai pas encore désespéré pour lui), remplacé ce soir à la 58è minute par Erding la vendange, et fou de rage de sortir aussi rapidement. Le buteur parisien est clairement en crise de confiance, n’ayant pas marqué depuis un bail, et n’ayant d’ailleurs pas eu d’occasions depuis un moment, aussi bien à Paris qu’en équipe de France. Le serial buteur époque lorientaise semble loin derrière, et quand on voit l’impact d’un Giroud sur un match (cf le triplé contre Sochaux), on se dit que Gameiro est simplement petit à petit en train de tout perdre, à la fois la course au titre de meilleur buteur de L1 et sa place en équipe de France pour l’Euro. Et puis sortir à la 58è d’un Clasico et être remplacé par Mevlut…mentalement je crois que ça a de quoi assommer n’importe quel joueur…

Second gros doute qui n’est déjà plus un doute, le fantôme Pastore. Il l’avait annoncé (cf l’articlePastoronaldinho), il serait là pour les gros matchs (et que pour ceux là). Bon, eh bien déjà il n’aura fait que 58 minutes sur la pelouse du Vélodrome et qui plus est 58 minutes de transparence totale. Merci Javier, mais pour les déclarations foireuses d’avant match tu repasseras, et puis tant que tu y es, pour une place de titulaire aussi. « «Si dimanche dernier on avait joué contre Marseille au lieu de Nancy, je ne pense pas que j’aurais été aussi mauvais». Sisi je te rassure, Marseille ou Nancy c’était la même!

Enfin, je garde le meilleur pour la fin…Diego Lugano, qui n’a de footballeur que le prénom. Aux fraises et responsable sur le premier but de Rémy (mais qu’est-ce qu’il fout à ne pas suivre le SEUL attaquant capable de marquer de la tête sur un centre???), il est également coupable sur le but d’Amalfitano (bon ok, c’est un travail à trois Sakho/Matuidi/Lugano), qu’il aurait certainement laissé entrer dans le but balle au pied si l’ancien lorientais n’avait pas choisi de tirer. Encore une sortie ratée pour le capitaine de la Céleste, qui est peut-être vouvoyé au sein du vestiaire uruguayen mais qui ne va pas tarder à se faire insulter par les supporters parisiens. Une fois n’est pas coutume, et même si ça me fait mal d’écrire ça, Camara n’aurait pas fait pire (et Bisevac aurait fait plaisir mais on n’entrera pas ici dans le débat sur la composition de l’équipe).

Premier bilan rapide ce soir: sur fonds de crise dans son jeu, Paris perd la première place du championnat et Kombouaré signe officiellement sa sortie, même si elle n’interviendra qu’à la fin de la saison. Joueurs hors de forme et pas dans le coup, « manque d’investissement » (dixit Duga), de cohérence et de solidarité, on a beaucoup de mal à imaginer Paris continuer à lutter pour le titre vu le niveau de jeu proposé. Côté marseillais, DD respire un peu et redonne de la satisfaction à son public. L’OM prouve que l’équipe est capable de réaliser des gros matchs avec de l’envie…à l’inverse de leurs adversaires du jour.

Pour rester dans le tragique après ce Clasico, un dernier mot pour rendre un hommage à Gary Speed, le sélectionneur gallois, ex-international et joueur mythique de Leeds ou Newcastle et premier joueur ayant atteint les 500 matchs de Premier League s’en est allé. RIP Gary.

Et vous, qu’avez-vous pensé du Clasico ? Le débat est ouvert dans la rubrique « commentaires »

A propos de l'auteur

Supporter du PSG depuis tout petit, il est fan de Bergkamp, Henrik Larsson, Inzaghi, Zkatan, Van Nistelrooy, et de ce bon vieux Sammy Traoré. Il aime Paris, et joue toujours au ballon dans son club de toujours, dans le 9-4.

Vous aimerez aussi

Répondre