L’OM cale au Roudouroux

On attendait que l’OM enchaîne, et l’OM s’est fait enchaîner. Les hommes de Gourvennec, bien en place, ont su faire le dos rond pour aller planter deux banderilles et infliger sa première défaite à Michel. Le fil du match.

EAG-OM

Guingamp 2-0 OM

Buteurs: Privat (72e), Benezet (89e) pour Guingamp

L’OM se présente au Roudouroux dans un 4-3-3 classique avec une charnière Rekik-Nkoulou, Manquillo et Mendy dans les couloirs, un trio Lass-Lemina-Barrada et une attaque Cabella-Batshuayi-Alessandrini. Côté breton Gourvennec opte pour un 4-4-2 avec Briand et Privat en pointe et tire les enseignements de la défaite à Bastia (3-0) en changeant ses quatre joueurs de couloir.

2e: Penalty pour Guingamp !!! Après une légère bourde défensive marseillaise côté droit les guingampais récupèrent le cuir. Briand est trouvé lancé dans la surface mais l’ancien lyonnais est séché par un Lass peu inspiré. Penalty et carton jaune.

3e: et Sloan Privat Guingamp de l’ouverture du score. Promis, on ne la refera plus. On me dit dans l’oreillette que Guingamp n’a toujours pas marqué en Ligue 1 cette saison. En même temps, ils n’ont pas encore rencontré Troyes.

4e: que ce péno était mal frappé, on aurait dit un tir de poussin, intérieur gauche mou au milieu et à 20 cm du sol. Steve Mandanda Likes this.

8e: Briand bien lancé en profondeur se prend l’espace d’un instant pour Negredo et tente le lob sur Mandanda. Ça passe largement au-dessus.

10e: Younousse Sankharé, en bon ex-parisien, se fait Nkoulou au milieu du terrain. Moins impressionnant que ça en avait l’air au final mais ça vaut tout de même carton.

12e: Benjamin Mendy tente de contrôler un dégagement de Mandanda. Touche.

14e: Mendy envoie Coco dans les pancartes publicitaires et récolte le second jaune de la partie.

15e: tiens, Noël « Le Great » est en tribunes, et tout le monde s’en fout.

16e: Reynald Lemaître prend un jaune pour avoir découpé Alessandrini qui partait s’excentrer côté droit. Alessandrini excentré à droite ? Mais laisse le passer !

17e: L’EAG explose vite en contre mais la dernière passe est souvent foireuse comme sur ce centre un peu long pour Privat, qui de toute façon n’aurait pas pu cadrer.

21e: corner breton, le grand Diallo s’élève plus haut que tout le monde et smashe sa tête de peu à côté des buts d’un Mandanda tout content.

24e: Cabella obtient un coup-franc côté gauche sur lequel Batshuayi envoie une tête en cloche qui n’inquiète pas Lössl.

26e: Jimmy Briand réalise un bel enchaînement et trouve Jakobsen sur la droite. Le latéral danois tente un centre affreusement mal maîtrisé.

27e: Lössl pressé par Batshuayi nous la joue Esthète du Foot et envoie une pichenette pour éliminer l’attaquant marseillais qui arrivait au contact. Olé.

29e: ouhhhh. Ouverture de Sankharé pour le jeune Marcus Coco qui nous réalise une pure merveille de contrôle. La suite est moins glorieuse mais que c’était joli.

30e: la grosse occaz marseillaise ! Batshuayi la joue Gignac en rentrant sur la ligne des 16m depuis le côté gauche. Il tente de servir Cabella mais le ballon arrive finalement côté opposé où Alessandrini se précipite et envoie une chouquette au-dessus.

32e: Cabella allume une mèche de loin mais c’est trop mou pour inquiéter Lössl.

35e: ça décale bien côté gauche guingampais, on trouve Jimmy Briand dans l’axe aux 20m mais l’ancien lyonnais enroule une frappe faiblarde sur mandanda.

36e: Michy répond à Jimmy avec une frappe plus appuyée que Lössl capte en deux temps. Il y a de l’espace des deux côtés .

38e: Briand pense toujours avoir ses jambes de 20 ans. Malheureusement, la perforation axiale ne passe pas.

41e: bon retour de Rekik qui contre la frappe de Coco bien décalé par Briand.

42e: Coco se défait de Mendy côté droit et centre fort devant le but, Rekik contre le ballon vers son propre but mais Mandanda est vigilant et sauve l’OM.

44e: ça chauffe, Cabella met le feu côté gauche, sert Batshuayi dans l’axe. Le marseillais se retourne et voit sa frappe contrée filer au ras du poteau de Lössl. C’était chaud.

Stooooooop. Mi-temps, 0-0 ! 

48e: Privat prend le dessus sur la défense centrale marseillaise et remise parfaitement de la tête sur Briand à l’entrée de la surface. L’ancien international reprend le cuir d’une volée topée toute moche et à côté. Que c’est laid.

49e: frappe d’Alessandrini en force et au-dessus. Pour changer.

50e: Briand, encore lui, est trouvé à l’entrée de la surface. Il choisit de ne pas tirer mais manque sa passe pour Bénezet. Mauvaises réalisations, mauvaix choix, Briand se montre beaucoup mais la qualité n’est pas encore au rendez-vous.

52e: Guingamp prend l’ascendant et presse les marseillais qui perdent tous leurs ballons. Heureusement pour les olympiens que les bretons manquent de réalisme dans les avant-derniers gestes.

55e: Bénezet à l’entrée de la surface tente le ballon piqué. Décidément, Negredo a fait des petits. C’est claqué en corner relativement facilement par Mandanda.

60e: remake de la main de Dieu par Alessandrini qui prend un jaune sur le coup.

62e: Nkoulou sèche Briand qui partait lancé et écope lui aussi d’un jaune. Le match se durcit.

63e: Barrada, discret, laisse sa place au jeune Lucas Ocampos.

65e: enfin libre dans son couloir droit, Manquillo peut centrer pied droit mais ce diable d’Alessandrini vient lui piquer le ballon en tentant un extérieur gauche qui rend fous ses coéquipiers.

70e: bon coup franc puissant de Batshuayi des 22m mais c’est bien détourné par Lössl.

72e: Buuuuuuuuuuuuuuuuuuuuut !!! Après une récupération musclée du ballon sur Cabella les guingampais envoient Briand au charbon. Jimmy résiste au retour de Manquillo, passe Nkoulou avec un contre favorable avant de servir sur un plateau le grand Privat qui conclut à bout portant ! Gros travail de Briand qui se rattrape d’un coup de tous ses mauvais choix. Privat se rachète également de son péno raté.

 74e: réponse immédiate de Batshuayi qui réalise un petit exploit à l’entrée de la surface pour s’offrir un duel face à Lössl. Le danois qui porte bien son nom sur le coup remporte son duel en anticipant bien l’ouverture du pied du Standard de Liège.

77e: trois changements, côté OM Cabella cède sa place à Bouna Sarr alors que chez les bretons, Privat est remplacé par Dembélé tandis que Mathis supplée Diallo.

78e: ça chauffe pour Guingamp. Magnifique transversale de Lass pour la tête de Manquillo qui manque de puissance pour inquiéter Lössl.

82e: Lass, auteur d’un gros match, cède sa place à Sparagna qui démarre avec une intervention en retard sur Coco et un jaune. Belle rentrée.

85e: corner pour l’OM, Lössl, gêné par un collègue, manque son intervention. Il en rajoute un peu en restant au sol quelques minutes.

87e: Alessandrini est trouvé dans la surface et dévie pour Lemina qui n’a plus qu’à pousser le ballon au fond des filets. « Oh non, il est hors jeu« .

89e: Buuuuuuuuut !!!! Ce qui devait arriver arriva. Bénezet cruficie Mandanda d’une frappe limpide du gauche qui finit dans le petit filet. 2-0 pour les bretons qui filent vers leurs trois premiers points de la saison. A noter que le petit Coco s’est encore montré intéressant dans la construction de cette phase de jeu.

91e: sortie de Coco et entrée de De Pauw. Aura-t-il le temps de toucher le ballon avant la douche ?

Fin du match, Michel est défait pour la première fois et l’OM ne confirme pas sa bonne prestation du weekend dernier. Côté breton, les compteurs points et buts ont été lancés et ces trois unités au compteur donnent un peu d’air à Gourvennec après trois défaites de rang en Ligue 1.

A propos de l'auteur

Supporter du PSG depuis tout petit, il est fan de Bergkamp, Henrik Larsson, Inzaghi, Zkatan, Van Nistelrooy, et de ce bon vieux Sammy Traoré. Il aime Paris, et joue toujours au ballon dans son club de toujours, dans le 9-4.

Vous aimerez aussi

Répondre