Paris, dix joueurs pour 240 millions d'euros

Comment déterminer la valeur d’un joueur de football ? Par valeur nous entendons valeur « marchande », exprimée en euros, et censée refléter directement le niveau d’un joueur/d’une équipe en partant du principe de base que plus la valeur d’un joueur/d’une équipe est élevée, plus le niveau de ce joueur/cette équipe est lui-aussi élevé. La loi de la rareté économique est en somme la base de cette approche : ce qui est rare est cher ! Le site www.transfermarkt.com nous fournit les valeurs de marché théoriques des joueurs, basées sur un consensus de marché (les internautes donnant leurs estimations).

Nous avons valorisé l’équipe du Paris Saint Germain comme étant la somme des valeurs des joueurs la composant. Le résultat obtenu est supérieur à 300 millions d’euros (303,25M€) pour l’ensemble du groupe des 24 joueurs dirigés par Ancelotti dans la période post-mercato (données au 05/02/2013).

Ibrahimovic, Silva et Lucas sont les plus chers

Le joueur le plus cher, Thiago Silva, culmine à 40M€ soit quelques millions de moins que sa valeur de transfert (42M€ hors bonus). Il est suivi par le jeune Lucas, 35M€, lui-aussi valorisé légèrement sous la valeur de son récent transfert (40M€). Zlatan complète le podium avec une valeur de 35M€ largement supérieure aux 21M€ déboursés par le PSG pour faire venir le suédois. Son salaire de 14M€ annuels nets et ses 21 buts en autant de matchs de championnat sont certainement des facteurs tirant vers le haut la valeur d’Ibra.

Pour compléter le top des 10 joueurs les plus « chers » de l’équipe on trouve ensuite Lavezzi (28M€), Pastore (27M€) dont la valeur s’est nettement ajustée à la baisse par rapport aux 42M€ de son transfert, Ménez (19M€ et acheté pour 8M€ à la Roma), Sakho (15M€ et formé au club), Sirigu (14M€ et acheté 3,9M€) et Matuidi (13M€ et acheté 8M€ à Saint-Etienne).

Le paradoxe Pastore

Revenons un instant sur le cas Pastore qui a été largement surpayé. Son transfert est à lire en parallèle avec celui de Sirigu largement sous-payé. La valeur « marketing » dans le transfert de Pastore n’est pas non plus négligeable. Paris a investi une grosse somme sur un espoir certes un peu décevant jusqu’à présent, mais cette venue a permis de frapper un gros coup en termes de réputation. Le message envoyé à l’ensemble de l’univers  du football était que Paris avait désormais les moyens de s’offrir des joueurs « chers ».

Le résultat de ces valorisations permet de noter que l’hypothèse qui voudrait que le PSG dépense son argent sans compter se trouve largement remise en question. En effet, pour faire venir ces 10 joueurs valorisés autour de 238M€, Paris n’a déboursé « que » 191M€ hors bonus. Bonus inclus, le solde pour le club de la capitale reste donc assez largement positif. Les recrutements n’ont donc pas été réalisés en dépensant des sommes folles pour des joueurs surcotés mais bien en investissant plus à profit qu’à perte dans des joueurs majoritairement talentueux.

A propos de l'auteur

Supporter du PSG depuis tout petit, il est fan de Bergkamp, Henrik Larsson, Inzaghi, Zkatan, Van Nistelrooy, et de ce bon vieux Sammy Traoré. Il aime Paris, et joue toujours au ballon dans son club de toujours, dans le 9-4.

Vous aimerez aussi

Répondre