Paris corrige Angers (5-1)

Qui pourra faire tomber le Paris Saint Germain cette saison ? Accrochés lors du match aller contre le SCO, les parisiens n’ont pas fait dans le détail en offrant cette fois-ci une démonstration de football à leurs adversaires du soir pour finalement s’imposer 5 buts à 1. Avec un Di Maria étincelant et un Matuidi triple passeur décisif, les hommes de Laurent Blanc ont un peu plus assis leur domination sur la Ligue 1, en beauté qui plus est.

PSG-SCO

Paris SG 5-1 Angers

Buteurs: Ibrahimovic (33e), Lucas (40e) Van der Wiel (54), Di Maria (63e, 66e) pour le PSG | Capelle (59e) pour Angers

Paris accueille le SCO avec 23 points d’avance sur ses adversaires du soir, et une charnière centrale Serge Aurier-David Luiz pour faire face aux absences combinées de de Thiago Silva et de Marquinhos. Rapidement dans leur match, les parisiens impriment le rythme et contrôlent le début de rencontre. Cheick N’Doye vient à la faute sur Di Maria et offre un coup-franc plein axe aux 30m. En guise d’avertissement Zlatan le frappe au-dessus (7e). Dans la foulée, Lucas se signale sur une bonne prise de balle plein axe, une course croisée et une frappe également au-dessus (8e). Les angevins sont partis pour subir, les joueurs de Stéphane Moulin ne touchent pas le ballon dans le camp adverse.

Ibra trouve l’ouverture

Sur une première sortie angevine, N’Doye tente bien une frappe des 20m, mais c’est sans grande conviction et surtout à côté (11e). Paris a le contrôle du jeu mais peine à créer des décalages dans le bloc adverse. Il faut attendre la 20e minute pour voir Ibra trouver Di Maria en profondeur mais l’Argentin est signalé hors-jeu. Les angevins rentrent peu à peu dans leur match et récupèrent plus de ballons, ils commencent même à sortir.

Van der Wiel profite de sa titularisation pour se mettre en évidence. Le Néerlandais sert Di Maria qui joue le une-deux en trouvant une passe magnifique dans la surface. Le latéral tatoué frappe extérieur du pied et c’est le talon de Le Tellier qui dévie le ballon en corner (25e) ! A la demi-heure de jeu Matuidi tente sa chance à son tour et voit encore un bon Le Tellier s’imposer du pied (29e) alors que Gilles Sunu préfère envoyer un parpaing en tribunes pour la réplique angevine, bâclée (31e).

On joue la 33e minute quand Di Maria récupère un ballon gratté par Matuidi dans les pieds de Kekteophomphone. L’Argentin remet sur Matuidi qui décale Ibra dans la surface. Le Suédois arme une frappe puissante déviée par un tacle de Thomas entre les jambes de Le Tellier. 1-0, c’est l’ouverture du score parisienne et le 17e but du Suédois en autant de matchs de Ligue 1 cette saison.

Les hommes de Stéphane Moulin tentent de réagir sur un coup-franc lointain joué au second poteau sur la tête de Romain Thomas. C’est captée par Kevin Trapp (36e). Romain Saïss est averti par Mr Fautrel après être parti à la faute pour empêcher Di Maria de jouer. Impossible pour autant de contenir l’Argentin couloir droit qui trouve Van der Wiel d’une superbe talonnade. Le batave rentre lancé dans la surface et bénéficie d’un contre favorable avant de servir Lucas en retrait. Le Brésilien n’a plus qu’à expédier le ballon au fond des filets pour inscrire le but du break (40e). Paris se met à l’abri avant que l’arbitre renvoie les deux équipes aux vestiaires.

Les dix premières minutes après la reprise sont stériles mais le public du Parc se réveille sur un nouveau but d’anthologie des parisiens. Zlatan jongle et transmet à Di Maria qui trouve Matuidi en profondeur d’une volée. Le milieu défensif s’arrache pour centrer lui-aussi de volée et trouver au second poteau un Van der Wiel qui reprend…de volée pour fusiller Le Tellier (54e). Football cigare au Parc des Princes pour le but du 3-0.

Comme souvent quand on inscrit un but on a tendance à se relâcher et sur un corner angevin dégagé plein axe, Pierrick Capelle réduit la marque sur une superbe volée des 20m qui finit à ras du poteau d’un Trapp impuissant (59e). Sa joie sur ce but du 3-1 fait plaisir à voir.

Le festival Di Maria

Ce but relance le rythme d’un match qui devient très débridé. David Luiz lance même une montée et se retrouve dans la surface angevine. Il arme une grosse frappe pied gauche qui termine sa course dans le petit filet extérieur de Le Tellier. Les actions se multiplient et Di Maria démarre son show. Il lance Lucas en profondeur, le Brésilien résiste au retour de deux angevins et se retourne pour servir l’Argentin d’un petit ballon piqué. A l’entrée de la surface, El Fideo enroule un bijou de volée enroulée qui lobe Le Tellier et retombe dans le but angevin (63e) pour le 4-1. Cœur avec les doigts signe une magnifique réalisation et remet les couverts trois minutes plus tard, quand, bien lancé en profondeur par Matuidi, il ajuste Le Tellier d’un piqué imparable (66e). 5 buts à 1 pour les locaux qui assomment les angevins avec des buts venus d’ailleurs.

Laurent Blanc lance un triple changement pour la forme avec les sorties de David Luiz, Rabiot et Di Maria pour les entrées de Kimpembe, Stambouli et Cavani. Les « olé » se font entendre dans les tribunes du Parc, et Paris ronronne sur la fin de match. Billy Kekteophomphone se signale avec une incursion dans la surface parisienne et une frappe lourde captée en deux temps par Trapp (76e), Serge Aurier s’essaie à allumer des 30m (82e) et Zlatan tente bien de cadrer un dernier coup-franc mais le score n’évolue plus. Paris a frappé un grand coup face à une équipe qui n’avait jamais encaissé plus de trois buts dans un match cette saison.

A propos de l'auteur

Supporter du PSG depuis tout petit, il est fan de Bergkamp, Henrik Larsson, Inzaghi, Zkatan, Van Nistelrooy, et de ce bon vieux Sammy Traoré. Il aime Paris, et joue toujours au ballon dans son club de toujours, dans le 9-4.

Vous aimerez aussi

Répondre