Paris Latino

On peut tous avoir un avis partagé mais quand on parle de la Star Academy, l’une des meilleures saisons reste la 2, celle avec pour hymne « Paris Latino ». Le (petit) pont est facilement trouvé avec ce Paris Salsa Guacamole sauce latine façon Emery : des joueurs latins, un jeu léché, technique et une grande capacité à se projeter vite vers l’avant !

Dans cette dernière ligne droite du mercato, il semble que, bien que les jeunes pousses parisiennes se soient illustrées durant le stage de préparation, il va falloir un concurrent plus aguerri en attaque pour Cavani.

Emery a fait une démonstration toute en gestuelle commentée de ce qu’il estimait être une saine concurrence selon lui. En agitant ses salière et poivrière comme un chef cuistot essayant de trouver le parfait assaisonnement pour que le guacamole prenne, il semblait ressortir grossièrement les traits du complément idéal pour cette attaque parisienne.

Le portrait robot semble être : un type d’expérience, buteur dans l’âme, qui connaisse la Champion’s League et qui n’aura pas de temps d’adaptation en Europe ; un joueur charismatique, quelqu’un qui soit un battant et qui ira chercher les victoires le couteau entre les dents…les Esthètes ont identifié comme candidat possible l’Apache aka Scarface ou encore Carlitos, celui qui fera danser les défenses hexagonales et européennes : Carlos Tevez.

Le nom claque et entre donc dans l’esprit du PSG actuel, il ne vampirisera pas le vestiaire, entrera dans la rotation et surtout ne détonnera pas dans l’effort défensif attendu par le coach. A la différence de Cavani, il sait répéter les efforts sans se retrouver à couvrir Thiago Silva et ainsi garder sa fraîcheur pour avoir de la lucidité face au but adverse ! Il semble que l’argentin se soit fait plaisir à Boca mais qu’il ne serait pas contre une dernière pige en Europe même si Naples a déjà pris de l’avance sur le coup !

A propos de l'auteur

Romantique du Football qui aime le beau geste et considère ce sport comme de la poésie en mouvement. Fan de Pelé, Papin, Rooney et CriCri... il aurait mis près de 1037 buts depuis qu'il a signé sa première licence

Vous aimerez aussi

Répondre