PSG 1 – 1 FCGB: les notes des parisiens

Paris perd la tête du championnat au profit des montpelliérains suite à leur match nul contre leur bête noire des girondins de Bordeaux. Au cours d’un match assez pénible à suivre avec une première mi-temps indigeste, les parisiens ont été menés au score avant de revenir dans la partie par leur buteur providentiel, j’ai nommé Guillaume Hoarau !

Sirigu (6): quelques arrêts déterminants notamment face à Plasil (30e) ou en fin de rencontre face à Diabaté (82e). La sécurité du San Salvatore a  encore permis au PSG de ramener un point.

Alex (5): un match neutre, avec quelques bonnes interventions, mais en difficulté face à la vivacité de Maurice Belay…comme toute la défense parisienne en fait. Il a manqué le but du 1-0 suite à un coup-franc de Nenê avec un timing plus qu’approximatif qui lui a fait mettre sa tête à bout portant à côté. Il ne porte pas le numéro 13 du poissard pour rien.

Sakho (2,5): une mauvaise relance et une perte de balle face à Maurice Belay qui entraîne la frappe de Plasil sur la barre. Un hors-jeu joué à contre-temps sur le but bordelais et une grossière erreur de contrôle en fin de rencontre qui aurait entraîné un but sans le retour magistral de Tiéné. Un match dé-gueu-lasse.

Jallet (6): une grosse activité sur le flanc droit parisien, Jallet a mis le bleu de chauffe et était partout. Quelques bons centres pleins d’à propos notamment pour Nenê (25e) et Hoarau (54e) qui auraient pu mériter mieux.

Tiéné (6): on ne l’épargne pas souvent, mais il a cette fois réalisé des interventions défensives déterminantes, notamment dans les pieds de FBK dans les arrêts de jeu. Une bonne occupation du couloir gauche et un match réussi pour l’ivoirien.

Motta (4,5): on l’a vu tenter de jouer plus haut, mais il n’a pas pesé plus que ça dans l’entrejeu parisien et a manqué d’impact à la récupération. Il a raté des contrôles inhabituels mais s’est rattrapé en ajustant une passe pour la déviation de Bodmer. On lui accorde donc une « avant passe décisive ». Il traverse une période de moins-bien.

Sissoko (4): un match très moyen pour le milieu parisien, qui a dû céder sa place suite à un coup reçu au péroné. Beaucoup de fautes, donc certaines assez grossières comme sur son carton jaune reçu pour un tacle/accrochage (une technique de Ciseauko) sur Maurice Belay, toujours lui, à la 26è. Une bonne frappe bien détournée par Carasso, son seul fait d’armes positif du match (48e). Remplacé par Bodmer (6) à la 69e, auteur d’une déviation magistrale pour une passe décisive à Hoarau sur l’égalisation parisienne.

Ménez (4,5): pas transcendant ce soir, l’ailier à la crête a bien tenté quelques accélérations mais sans réussir à enchaîner et à créer du danger face à la défense à 5 bordelaise. Diminué suite à une semelle rugueuse de Mariano, il a été remplacé par Matuidi (4,5) à la pause, qui a tenté de participer au jeu offensif parisien dans un milieu à 3 suite au passage en 4-3-2-1.

Nenê (5,5): il a beaucoup couru et s’est activé sans pouvoir être décisif, ni dans le jeu ni sur coups de pieds arrêtés. Remplacé par Gameiro (4) à la 73e, qui n’a pas eu le temps de montrer grand chose, dommage car l’Euro approche.

Pastore (3): le meneur parisien, encore une fois transparent, a raté 90% de ce qu’il a entrepris, et les 10% restant n’ont rien donné d’intéressant. « Casper » était en déficit de puissance, d’implication, en déficit tout court en fait.

Hoarau (6): buteur à la 81e suite à une déviation inspirée de Bodmer, il réalise le geste parfait contrôle/frappe enchaînée, et marque même du pied gauche, comme quoi. A part ça il a eu du mal face aux 3 défenseurs centraux bordelais et a globalement manqué d’impact, ses déviations ayant trop rarement créé du danger. Seul devant, on ne peut pas franchement lui reprocher grand chose.

A propos de l'auteur

Supporter du PSG depuis tout petit, il est fan de Bergkamp, Henrik Larsson, Inzaghi, Zkatan, Van Nistelrooy, et de ce bon vieux Sammy Traoré. Il aime Paris, et joue toujours au ballon dans son club de toujours, dans le 9-4.

Vous aimerez aussi

Répondre