PSG 2-0 OM: les notes des parisiens

L’OM n’a pas créé l’exploit au Parc des Princes et s’est logiquement incliné 2-0 face au PSG. Les notes:

PSG-OM

Sirigu (6): pas énormément de boulot mais quelques prises de balles ou parades rassurantes, notamment sur un centre de Fanni (6è) ou une frappe enroulée de Valbuena (26è).

Van der Wiel (7): il a tenté d’apporter le danger par ses montées et ses appels dans la profondeur et ça lui a plutôt bien réussi puisque le batave à été passeur décisif de volée pour le but du 2-0. Défensivement, il n’a pas eu de travail.

Alex (6): une bonne prestation du roc qui a fait le travail en toute discrétion mais avec une grande efficacité.

Thiago Silva (6,5): le capitaine parisien a contenu sans difficulté le pauvre Gignac qui n’a absolument eu aucun ballon à se mettre sous la dent. Propre dans la relance, il s’est imposé en patron de la défense.

Maxwell (7): parfois en difficulté face à la vitesse de Fanni, il a comme à son habitude largement participé au jeu dans le camp marseillais et à été récompensé par le but de l’ouverture du score (50è). Un plat du pied lucide après une passe de Zlatan, what else ?

Verratti (7): la plaque tournante, un nombre de ballons à affoler les compteurs, quelques protections de balle « à la Seedorf » et un véritable poids au milieu. Un grand match, et sans fioritures.

Motta (6,5): la classe, tête haute, le buste droit et des passes millimétrées.  Il aura pris son carton pour une faute pas évidente sur Valbuena. Quelle idée aussi, d’avoir sa tête au niveau des coudes du milieu parisien ?

Matuidi (6,5): il a bossé dans l’ombre et s’est moins projeté vers l’avant qu’à son habitude. Il a néanmoins réalisé un match très solide et précieux dans la récupération.

Lucas (7,5): il était « on fire » sur le pré et aurait pu marquer le but de l’année à la 15è minute après une course de 65m plein axe, esquivant quatre tacles foireux. Mais au lieu de le laisser marquer sa pichenette sur Mandanda, ce bon vieux Rod Fanni est encore venu tout faire foirer. Bon, par contre, les passements de jambe arrêtés face à Morel pour le ridiculiser, c’était pas cool, il n’a pas besoin de ça. Remplacé par Pastore (non noté) à la 86è.

Lavezzi (5,5): de l’envie et beaucoup de déplacements, mais un manque cruel dans la finition. Tu n’as pas le droit de dribbler le gardien et de tirer à côté (7è), pas dans un Classico. Remplacé par Cavani (no noté) à la 70è qui a signé son retour par un but de la tête après une action magnifique et un centre de Van der Wiel.

Ibrahimovic (6): un match sans pour le Suédois, assez peu inspiré dans ses prises de balle et d’initiatives. Il s’est tout de même montré décisif sur l’ouverture du score en trouvant Maxwell solo dans la surface. En fin de match, il a croqué en tentant de lober Mandanda alors qu’une bonne vieille frappe en force aurait pu faire l’affaire…

A propos de l'auteur

Supporter du PSG depuis tout petit, il est fan de Bergkamp, Henrik Larsson, Inzaghi, Zkatan, Van Nistelrooy, et de ce bon vieux Sammy Traoré. Il aime Paris, et joue toujours au ballon dans son club de toujours, dans le 9-4.

Vous aimerez aussi

Répondre