PSG 2 – 2 Barcelone: les notes des parisiens

Le match de gala tant attendu a vu un PSG largement dominé et qui ne s’est quasiment pas créé d’occasion dans le jeu. Le FC Barcelone a évidemment eu la possession de balle mais sans pour autant écraser son adversaire du jour au nombre d’occasions. Le résultat nul est positif pour les parisiens qui étaient menés 2-0. Buts : Rafinha (6e), Messi (53e) pour Barcelone, Zlatan (60e), Camara (82e) pour le PSG

Douchez (5): une soirée avec très peu d’arrêts à faire mais dans laquelle la moindre erreur lui aurait été fatale. Il est resté appliqué dans ses relances et a fait ce qu’il avait à faire. Un match neutre. Même chose pour Sirigu (5) qui l’a remplacé à la mi-temps.

Sakho (6): un très bon match pour le défenseur central parisien qui sait qu’il a une place à prendre cette saison. Appliqué dans son jeu, il a réalisé quelques interventions déterminantes en jaillissant de sa défense et a été sanctionné à tort d’un penalty pour un contact imaginaire avec Sanchez que Mr Ennjimi est le seul à avoir vu. Remplacé par Tiéné (non noté) à la 72è qui a dû faire peur à quelques barcelonais du fait de son engagement physique sans limites, même en match amical.

Alex (3,5): une erreur à la 6è minute avec une intervention ratée laissant le champ libre à Rafinha pour venir crucifier Douchez à bout portant. Mis à part cette intervention, le brésilien est resté beaucoup trop discret et n’a pas amené suffisamment d’impact. Remplacé à la pause par Camara (6) qui a réalisé un match sérieux derrière et qui s’est même offert le luxe de venir égaliser sur corner d’une superbe tête qui a laissé Pinto cloué sur ses appuis.

Maxwell (4,5): l’ancien barcelonais avait fort à faire face à Alves et Sanchez, rien que ça. Il n’a rien montré d’exceptionnel et s’est contenté d’essayer de colmater les brèches. Sa mauvaise relance de la tête est à l’origine du premier but barcelonais, tout comme son attentisme face à Sanchez. Armand (5,5) a pris sa place à la mi-temps pour nous offrir une prestation solide. Une belle semelle sur Alves au bout d’une minute de jeu pour se faire repérer, 25 minutes en position de latéral sans prendre l’eau et un repositionnement efficace dans l’axe après la sortie de Sakho (71è).

Jallet (4): le capitaine parisien pour la saison 2012-2013 n’a pas paru au mieux face à des joueurs ultra techniques et, une fois n’est pas coutume, plus rapides que lui. On se rappellera de son duel face à Messi sur une action sur laquelle le latéral parisien donnait l’impression de ne plus trop savoir où donner de la tête. Il a cependant réalisé quelques interventions pleines d’à-propos dans sa surface, coupant quelques trajectoires de passes qui auraient pu s’avérer dangereuses. Il a été remplacé à l’heure de jeu par Bisevac (5) qui a semblé serein, a cherché à jouer proprement et à offrir des solutions pour se défaire du pressing barcelonais. Un match plus conforme à son niveau que sa dernière sortie contre DC United.

Rabiot (5): pour son premier match au Parc, le jeune parisien de 17 ans n’a pas semblé intimidé et n’a pas compté ses efforts. Très sérieux dans son replacement, il est resté appliqué défensivement et a tenté, dans des conditions peu évidentes, de créer du jeu et de participer aux contres parisiens. Une bonne surprise.  Remplacé par Verratti (4,5) à la pause qui est allé prendre la place de Bodmer devant la défense en soignant ses relances sans toutefois briller dans l’aspect défensif du poste.

Bodmer (4): positionné devant la défense, Bodmer a d’abord souffert une grosse demi-heure du fait de sa lourdeur. En difficulté face aux nécessités de placement défensif irréprochable contre un adversaire comme Barcelone, il a semblé totalement éteint et incapable de participer proprement à la relance. Il s’est peu à peu remis dans son match pour mieux terminer, et a été remplacé à la 71è par Hoarau (non noté) qui n’a pas pu se créer d’occasion.

Pastore (4,5): affuté, volontaire et ne rechignant pas à la tâche, Pastore, positionné assez bas, a beaucoup défendu. Incapable lui-aussi de trouver le bon tempo pour organiser le jeu parisien, il s’est appliqué à harceler les barcelonais et à tenter de bloquer les transmissions. Un seul geste de classe, cette ouverture en aile de pigeon pour réveiller le Parc des Princes.

Lavezzi (5): l’argentin s’est énormément dépensé mais n’a pas hérité de bons ballons pour pouvoir se créer des occasions. Au sein d’un collectif largement dominé dans le jeu en première mi-temps, les rares contres à jouer ayant été mal exploités, il ne pouvait rien apporter de plus que l’obtention d’un penalty. Luyindula (4,5) entré à la place de l’argentin à l’heure de jeu nous a montré qu’il avait toujours son instinct de buteur en venant couper un centre venu de la droite au premier poteau qui aurait pu faire mouche sans une double intervention d’un Pinto attentif.

Nenê (4,5): très volontaire comme à son habitude, le brésilien a subi la rencontre et n’a quasiment rien apporté offensivement. Trop brouillon face à des barcelonais parfaitement maîtres de leur sujet, il n’a pas réussi à exploiter les quelques contres parisiens de la première période. Son entente avec Zlatan est à parfaire, voire à faire. Gameiro (4) a pris sa place sur le couloir droit à la pause pour proposer un peu plus de profondeur. Peu de ballons à jouer pour l’ancien merlu, dont la vitesse a cependant gêné les défenseurs du Barça.

Ibrahimovic (4): encore loin de son meilleur niveau, Zlatan n’a pas pesé sur la rencontre malgré un penalty inscrit à la 60è. Touchant trop peu de ballons et trop lourd dans les enchaînements, il a semblé parfois agacé. Touché au genou, il a été remplacé après son but par Matuidi (5,5) dont l’entrée a été précieuse dans la récupération de balle et le harcèlement.

A propos de l'auteur

Supporter du PSG depuis tout petit, il est fan de Bergkamp, Henrik Larsson, Inzaghi, Zkatan, Van Nistelrooy, et de ce bon vieux Sammy Traoré. Il aime Paris, et joue toujours au ballon dans son club de toujours, dans le 9-4.

Vous aimerez aussi

Répondre