PSG 3-0 VAFC: les notes des parisiens

Le PSG s’est imposé contre Valenciennes sans forcer son talent sur un score sans appel de 3-0. Laurent Blanc a pris soin de faire tourner son équipe avant le déplacement de mardi en  Ligue des Champions sur le terrain du Bayer Leverkusen.

Sirigu (6): le portier parisien n’a pas eu grand chose à faire mais a su se montrer autoritaire dans les airs, notamment sur les quelques corners valenciennois.

Digne (6,5): il a bien pris son couloir tant défensivement qu’offensivement et apporté nombre de bons centres qui ne demandaient qu’une chose de la présence et de la concrétisation dans la zone de vérité. Il est à l’origine du second but parisien.

Thiago Silva (6): il a réalisé un match propre, avec comme seul point noir son carton jaune récolté après une obstruction sur Waris.

Marquinhos (5,5): un match en demi teinte, tantôt bon tantôt approximatif mais avec un talent indéniable sur les interventions directes. 

Van der Wiel (6,5): le pendant de Digne côté droit. Un match bien maîtrisé avec des montées intéressantes comme sur ce débordement enchaîné avec un centre pour Lavezzi à la 20è minute qui n’était pas loin de faire mouche.

Cabaye (5,5): il est resté trop timide malgré une passe décisive pour Zlatan sur le second but parisien. Mais soyons honnêtes, son intention n’était pas de faire ça…

Motta (6,5): un peu moins en vue que d’habitude, il a joué sur la réserve et a été préservé. Sa sortie à la 65è minute confirme qu’il devrait être titulaire mardi soir. Rabiot (non noté) est rentré à sa place pour sa reprise après une blessure au genou contractée à Bordeaux.

Pastore (7): très actif au milieu, il a remporté beaucoup de duels et éclairé le jeu parisien de ses passes. Il a également effectué un vrai travail défensif. La renaissance du Phénix ?

 Lavezzi (6,5): il a joué à 200 à l’heure. Buteur pour l’ouverture du score qu’il a dédicacée à son oncle assassiné en Argentine en début de semaine, il s’est mis en avant avec plusieurs autres occasions franches, provoquant même le csc de Kagelmacher pour le but du 3-0. Remplacé par Verratti (non noté) à la 75è qui est simplement rentré se dégourdir les jambes.

Ménez (4,5): beaucoup de déchets, des mauvaises passes, des mauvais choix, des dribbles inutiles. Un Ménez dans un mauvais jour quoi.

Ibrahimovic (6,5): présent devant avec la hargne qu’on lui connaît. Il a été un peu impatient sur les premiers ballons, ce qui l’a un peu desservi. Buteur pour le 2-0, il est sorti pour se préserver pour mardi et a été remplacé par Lucas (non noté) à a 64è.

Blanc (6): il a coaché comme avant un match décisif de Ligue des Champions, en préservant Matuidi, Verratti, Alex, Motta, Zlatan et Maxwell. La rencontre de mardi nous dira si cela a été efficace.

A propos de l'auteur

Supporter du PSG depuis tout petit, il est fan de Bergkamp, Henrik Larsson, Inzaghi, Zkatan, Van Nistelrooy, et de ce bon vieux Sammy Traoré. Il aime Paris, et joue toujours au ballon dans son club de toujours, dans le 9-4.

Vous aimerez aussi

Répondre