PSG-Montpellier: la compo des Esthètes

Sirigu: le gardien italien est incontestablement un grand, capable de sauver une rencontre a lui tout seul. Les gros matchs ne se gagnent pas sans un bon gardien. Remember Edel contre Lyon.

Bisevac-Sakho: cette charnière centrale est, et de loin, la plus sécurisante et la plus propre sur les, je crois, huit différentes alignées depuis le début de saison. Ça ne sera pas du luxe pour contrer le meilleur buteur de L1, Olivier Giroud, aussi adroit du pied que de la tête.

Maxwell: pour bien défendre sur le couloir droit montpelliérain où on sait que les montées de Bocaly viendront créer le surnombre, l’expérience du haut niveau du brésilien ne sera pas de trop.

Jallet: un peu dans le doute actuellement, c’est le match idéal pour le relancer. Son activité incessante permettra une bonne occupation du flanc droit. Pas certain cependant que le Mister l’entende de la même oreille.

Sissoko: le contrôle du milieu de terrain sera un enjeu du match, on l’a vu contre Nice, un Paris dominé au milieu est un Paris très fébrile. L’apport en termes d’impact physique du franco-malien sera également déterminant. Espérons qu’il n’en fera pas trop, Mr Chapron ayant la biscotte facile.

Motta: sa mission sera de récupérer des ballons pour les sortir proprement, et surtout d’empêcher le tandem Belhanda-Giroud d’exister. Un rôle d’homme clé du côté parisien pour l’italo-brésilien.

Bodmer: il jouera comme d’habitude entre 70 et 75 minutes, et le rendement offensif parisien dépendra en grande partie de sa capacité à opérer en rampe de lancement pour ses coéquipiers de l’attaque. Son apport défensif devra être au niveau, ce sur quoi on a un peu plus de doutes. Il cédera sa place a Matuidi. (((le 18/02/2012: on apprend tout juste le forfait de Bodmer qui sera donc normalement remplacé par Matuidi)))

Nene: on attend de lui du réalisme, car, comme tout chef d’orchestre, quand Nene n’est pas au diapason, c’est tout le PSG qui a du mal à jouer. Ce n’est pas Jourdren qui lui offrira un but tout fait comme contre Dijon.

Ménez: capable du meilleur comme du pire mais relativement constant dans sa capacité a nous agacer, espérons simplement que le raton laveur sera plus inspiré que lors de ses deux dernières sorties et que ses accélérations permettront de mettre en difficulté l’arrière-garde du MHSC

Gameiro: on en viendrait presque a hésiter entre lui et un Hoarau irréaliste au possible. Très décevant dans son apport global au jeu parisien, l’ancien lorientais peine dans un schéma de jeu (organisation tactique + coéquipiers) dans lequel il ne parvient pas a se mettre en valeur. A ce rythme, on pourrait presque bientôt hésiter entre lui et Luyindula…non, quand même pas en fait.

Ce qu’on ne souhaite absolument pas voir: Pastore titulaire, Alex ou Lugano en charnière centrale (((ce qui sera visiblement le cas d’après les dernières informations selon lesquelles Alex devrait évoluer aux côtés de Sakho, Bisevac prenant le couloir droit))).

Ce qu’on aimerait voir: une bonne entrée d’Hoarau, Jallet à droite et Bisevac au centre voire si possible en cerise sur le gâteau un peu de temps de jeu pour Chantôme.

A propos de l'auteur

Supporter du PSG depuis tout petit, il est fan de Bergkamp, Henrik Larsson, Inzaghi, Zkatan, Van Nistelrooy, et de ce bon vieux Sammy Traoré. Il aime Paris, et joue toujours au ballon dans son club de toujours, dans le 9-4.

Vous aimerez aussi

Répondre