PSG – Nancy: le "Calvé"re parisien

En alignant son ultra défensif et athlétique 5-4-1 (taille et poids des joueurs), l’entraîneur nanceien Jean Fernandez a réalisé le gros coup de la 14e journée en battant le PSG sur une magnifique frappe croisée lucarne opposée de Calvé, oui, Jean Calvé en personne. Coup de génie du coach ou gros coup de bol?

Jean Fernandez a débarqué à Nancy en début de saison pour amener du jeu en Lorraine. Manque de bol pour jeannot, le mercato est un peu casse-gueule, on lui retire deux des seuls joueurs qui avaient les qualités techniques pour animer le jeu et créer du danger, Féret et Youssouf Hadji (le petit frère de Mustapha et son but de dingue a la coupe du monde 98 contre…la Norvège, on y reviendra). Tiens jeannot! Mais tu n’as pas tout perdu, en échange on a pris Jung Jo-Gook, le catcheur sud-coréen, parce qu’il n’était pas cher (d’après jeannot, c’est « un super mec »…une brelle quoi) et Moukandjo parce que quand même, rester à Monaco c’était prendre le risque de descendre en National…la loose.

Avec un effectif offensif aussi pauvre (incluant également l’affreux Niculae), jeannot se met a faire des cauchemars et à se réveiller toutes les nuits: « Non, je ne peux décemment pas aligner Jo-Gook et Moukandjo ». Qu’a cela ne tienne, Nancy jouera donc avec une seule pointe (Moukandjo, car vu que Jo-Gook est un super mec il ne gueulera pas) et bétonnera derrière. Partant de là, jeannot cherche l’inspiration et se rappelle qu’il y avait a l’époque une équipe qui jouait un peu comme ça, avec un type pas terrible devant, et qu’elle essayait de ne pas prendre de buts. Il ressort donc ses cassettes vidéo de la coupe du monde 98 pour visionner les matchs de…la Norvège époque Tore Andre Flo devant et Frode Grodas dans les buts (sûrement l’équipe nationale la plus chiante de tous les temps). A la vue de ce gros bloc défensif, jeannot connaît l’illumination: « Eureka »…

Nancy construit alors son identité de (non) jeu pour la saison 2011-2012 autour d’une grosse défense, et force est de constater que, défensivement (et seulement défensivement!), l’équipe n’est pas parmi les plus mauvaises de L1. Malgré une dix-septième place avant le match de Paris et les faméliques 10 buts inscrits (pire attaque de L1), Nancy n’a encaissé que 16 buts et n’a, ce qui est étonnant pour un looser de L1, jamais pris de grosse tôle, s’inclinant a chaque fois d’un misérable but sauf contre Montpellier (défaite 2-0) et Lyon (défaite 3-1), ce qui peut se comprendre.

Problème, pour prendre des points et se sauver cette saison, une défense correcte ne suffira pas au vu de la pauvreté offensive de Nancy (Cf la 17e place avant le match contre Paris et les 10 buts marqués). Le club lorrain devra donc planter au moins quelques buts, et contre des équipes qui se livreront moins que Paris, qui en voudront un peu plus, ou qui se satisferont également d’un match nul, pas certain que Jean Calvé aille nous retaper une lucarne. Et s’il faut compter sur Jo-Gook pour scorer, je souhaite bonne chance a l’ASNL pour se maintenir en L1…

A propos de l'auteur

Supporter du PSG depuis tout petit, il est fan de Bergkamp, Henrik Larsson, Inzaghi, Zkatan, Van Nistelrooy, et de ce bon vieux Sammy Traoré. Il aime Paris, et joue toujours au ballon dans son club de toujours, dans le 9-4.

Vous aimerez aussi

Répondre