Revue d'effectif du PSG: Les gardiens

Quel gardien pour la saison 2012-2013 ? Un topo des forces en présences côté parisien, avec évidemment une place de choix pour Salvatore Sirigu qui devrait s’imposer comme le gardien numéro un cette année.

1 – Douchez

Après une première saison difficile au cours de laquelle Sirigu s’est imposé en tant que titulaire, l’ex rennais de 32 ans a débuté la saison 2012-2013 par une titularisation face à Lorient. Cadeau de début de saison ou titularisation au mérite ?

Les plus: un bon placement, une prise de balle assurée, des sorties dans l’ensemble assez propres, Douchez est un très bon gardien car il est excessivement complet sur toute la gamme des qualités requises à ce poste.

Les moins: à l’inverse d’un Sirigu MONSTRUEUX sur sa ligne, Douchez n’a pas ce petit plus qui différencie l’excellent gardien du gardien international. A chacune de ses apparitions sous le maillot parisien, Douchez n’a que trop rarement l’occasion de briller et de se montrer décisif. Souvent fusillé ou lâché par sa défense, comme en Europa League la saison dernière, son talent n’est donc pas mis en avant. Il ne dégage pas ce sentiment de puissance divine à la Sirigu.

Perspectives 2012-2013: le banc et éventuellement quelques matchs de coupe (de France ou de la Ligue évidemment).

 16 – Areola

Troisième dans la hiérarchie des gardiens, le jeune international français des moins de 19 ans, professionnel au PSG depuis ses 16 ans et gardien de l’équipe réserve, possède de belles perspectives d’avenir.

Les plus: un gabarit imposant (1,91m pour 88kg), un excellent jeu aérien, de bons réflexes sur sa ligne et un mental exceptionnel.

Les moins: peu d’expérience du très haut niveau hormis en sélection nationale.

Perspectives 2012-2013: un statut de troisième homme à assumer. Sa seule chance de pouvoir intégrer le groupe parisien pour quelques rencontres est une blessure de Sirigu ou Douchez. Il doit donc se tenir prêt.

30 – Sirigu

Après une énorme saison 2011-2012 au cours de laquelle il a conquis les supporters en devenant le taulier des buts parisiens, « San Salva » doit confirmer en maintenant la cadence et en travaillant sur ses quelques faiblesses. L’inusable Gigi Buffon finira bien par lui céder les rênes de la Squaddra.

Les plus: une capacité d’adaptation et un mental à toute épreuve.  En termes de jeu, des réflexes incroyables sur sa ligne et une sérénité dégagée assez impressionnante. Ah, oui, et il n’a que 25 ans.

Les moins: des sorties aériennes pas toujours bien maîtrisées, des difficultés dans le timing et la prise de décision qui amènent notamment de l’incertitude sur les phases de jeu arrêtées.

Perspectives 2012-2013: titulaire en championnat et en Ligue des Champions, et pourquoi pas l’année de la transition pour lui en équipe d’Italie.

  40 – Le Crom

Soyons clairs, Ronan Le Crom a signé au PSG pour servir de camarade d’entraînement aux trois autres gardiens. Son expérience et son professionnalisme en font un bon collègue de boulot, sympa mais pas dangereux niveau concurrence.

Les plus: Auxerre, Chateauroux, Valence (FR), Guingamp, Saint-Etienne, Troyes, Lens, Grenoble, Nancy et Paris. On appelle ça l’expérience.

Les moins: 38 ans, c’est plus vieux que Grèg Coupet lors de sa dernière saison à Paris. 38, ça fait penser au GF38 et ses 11 défaites en L1 d’affilée lors de la saison 2009-2010. Le gardien d’alors n’était autre qu’un certain Le Crom. En clair, 38 ans, ce n’est plus un âge pour jouer au football, n’est pas Van Der Saar qui veut.

Perspectives 2012-2013: l’entraînement, l’entraînement, l’entraînement…

A propos de l'auteur

Supporter du PSG depuis tout petit, il est fan de Bergkamp, Henrik Larsson, Inzaghi, Zkatan, Van Nistelrooy, et de ce bon vieux Sammy Traoré. Il aime Paris, et joue toujours au ballon dans son club de toujours, dans le 9-4.

Vous aimerez aussi

Répondre