Revue des Esthètes #2

La revue des Esthètes, épisode 2 avec notamment PSG, Barça, Dortmund, Arsenal, Bafé Gomis, et ce bon vieux Guillaume Hoarau.

Revue des Esthètes

« Non, non ! On est encore là…

[…] Personne n’a oublié, il fut un temps on nous aurait pendus

comme des vendus, des bandits à la langue trop pendue.

C’est les honneurs qu’on nous réserve pour la suite. »

A l’époque le Suprême ne pensait pas si bien dire. Car n’en déplaise aux Haters, le Paris-Saint-Germain est toujours en lice dans ses quatre compétitions (L1, CdF, CdL, LdC).

Seule équipe invaincue face au PSG depuis 2 ans, l’ASM s’est fort logiquement inclinée dans l’antre de l’ogre Parisien sur le score de 2-0. La marque aurait pu, dû, être bien plus grande mais c’était sans compter sur la poisse et la maladresse chronique des attaquants de la capitale (ndrl : triple occaz à la 60′).  Qu’importe, l’essentiel est assuré, l’aventure peut continuer !

Bonnet blanc et blanc bonnet

Qu’on se le dise, cette saison Rouge et Bleu rime avec Blaugrana. Après s’être disputé la première place lors des phases de poules en Ligue des Champions, le Barca imite son « frère de couleur » en se qualifiant à son tour pour une finale, de coupe du Roi dans le cas présent. Et comme pour le PSG, l’ouverture du score s’est faite dès la 3e par un brésilien, et de la tête. Vous pouvez vérifier, mais sachez qu’il n’y pas que Doudouce (Philippe Doucet) qui a une palette…

Les hommes de Luis Enrique ont définitivement coulé le sous-marin jaune 3-1 avec comme artilleurs en chef : Suarez (73e) et Neymar qui, par deux fois, s’est délecté de caviars servis par Messi (3e) et Xavi (88e). La réduction du score (39e) est l’oeuvre de Dos Santos, pas Giovanni mais Jonathan, le petit frère, lui aussi formé à la Masia. Seule ombre au tableau, la sortie sur civière de Busquets à la 41e.

Finale le 30 mai face à l’Athletic Bilbao, vainqueur 2-0 contre l’Espanyol Barcelone.

Merci Ciro !

Grâce à son doublé, l’ancien capocannoniere (ndlr : 2013-14) permet au Borussia de se qualifier pour les quarts de finale.

La blessure de Reus a failli gâcher la fête, mais après examen il y a plus de peur que de mal… Ouf !

Ça continue donc de rigoler chez nos jeunes Marsupiaux

Qui a dit que la susceptibilité était un défaut ?

Depuis leur fessée reçue devant l’Europe entière, Olivier Giroud, encore lui, et Alexis ont permis à Arsenal d’enchaîner  deux victoires consécutives. Dernière victime QPR, victoire 2-1.

Notons le retour tonitruant des Reds qui enchaînent une quatrième victoire d’affilée qui leur permet de revenir à 2 points de Man U, qui peut remercier T. Krul et sa défense pour ce cadeau improbable à la 89e.

Le goût amer de la défaite est quelque peu atténue car les Magpies ont retrouvé Jonas Guiterrez entré en jeu à la 65e sous une standing ovation de tout St James’ Park. Le joueur était absent des terrains depuis octobre 2013 en raison d’un cancer des testicules.

Malheureusement cette image contraste avec celle de Bafé Gomis, de nouveau victime d’un malaise vagal lors de la rencontre opposant Tottenham à Swansea (3-2)

Aux dernières nouvelles il se porte bien, tant mieux.

Blague du jour :

Comme en 2012, le Real Madrid pourrait ne pas vouloir céder son emblématique stade Santiago Bernabéu pour la réception de la finale de la coupe du Roi. ¡ Halala Madrid ! On se demande bien pourquoi une telle attitude…

Anniversaire du jour :

Guillaume Hoarau, 31ans, vous avez dit Young Boy ?

A propos de l'auteur

Bergkamp, Boniek, Ginola, Riquelme, Romario, Ronaldo... et Aznavour. Que des Esthètes ! Ben ouais j'ai pas 20 ans

Vous aimerez aussi

Répondre