Un tapis rouge (et bleu) pour Beckham

Tout semble réglé désormais, David Beckham aurait accepté un contrat de dix-huit mois avec le PSG pour un modique salaire mensuel brut de 800K€ à vous dégoûter d’aller bosser tous les matins. Nombre de gens « bien pensant » critiquent déjà cette arrivée en grandes pompes (bien cirées) avec tapis rouge, révérence et baise-pied sur les Champs-Elysées, mais Beckham au PSG, on l’avait déjà écrit, et même à 800K€ mensuels, ca reste quand même un coup de maître.

Loin de moi l’idée de m’épancher sur le débat du gros salaire mérité ou pas (Gourcuff gagne 500K€ mensuels et personne n’en parle, c’est mérité ça?) ou sur les éventuelles recettes que va apporter la marque Beckham à Paris, je laisse les pros de l’info vous renseigner la-dessus. Je souhaite m’adresser ici a tous les sceptiques qui ont enterré sportivement le spiceboy avant même sa signature, tous ceux qui ne le voient plus bon qu’à faire du shopping sur les Champs. Chers sceptiques, Beckham a encore de quoi apporter sportivement au PSG.

Auteur d’une dernière saison très réussie aux LA Galaxy avec 2 buts et 15 passes décisives en 29 matchs, Beckham, 36 ans, reste l’excellent distributeur de jeu qu’il a été tout au long de sa carrière. Son âge n’est certes pas un avantage mais il fait partie de ce genre de joueurs dont le talent n’est pas que basé sur le physique. Atout de poids sur coup de pieds arrêtés, l’anglais peut également briller dans le jeu grâce à sa qualité de passes aussi bien courtes que longues et grâce à sa vista. Il pourrait être aligné dans le jeu parisien dans deux dispositifs:

Dans le premier, il occuperait le flanc droit du milieu de terrain à la place de Ménez décalé à gauche ou carrément recalé sur le banc suivant l’humeur. Dans le second il prendrait une place au milieu de terrain à côté d’un pur milieu défensif pour apporter sa touche technique à la construction du jeu parisien, et effectuer le lien avec un Javier Pastore toujours loin de son meilleur niveau, ou d’un bon niveau tout court.

Dans les deux cas, l’arrivée de Beckham permet également de disposer d’un bon centreur pour Hoarau qui je l’espère retrouvera en 2012 l’efficacité qu’il n’a pas eu la saison dernière. Dans l’idée d’un Hoarau sur le terrain, on peut même se prendre à espérer une association avec Gameiro dans une configuration à deux attaquants, ce qui permettrait à l’argentin fatigué de souffler de temps en temps, Beckham évoluant alors à droite. On imagine en effet mal un 4-4-2 avec Beckham et Sissoko ou Beckham et Matuidi seuls au milieu de terrain…l’anglais n’ayant pour le coup plus les capacités physiques appropriées.

L’arrivée de Beckham apporte donc des solutions autres que Bahebeck à droite et globalement plus de solutions à Kombouaré pour composer une équipe au jeu plus varié. Dans la course au titre lors des matchs retours, nul doute qu’il faudra amener un peu de surprise dans le jeu parisien assez stéréotypé et jusqu’à présent relativement dépendant de l’état de forme et d’envie des individualités.

Il ne reste plus qu’à espérer que Becks reprenne le numéro 7 porté jusqu’alors par Ménez et sa brosse a chiottes histoire que le gangster du PSG retrouve de sa prestance avec son bon vieux floquage 94…

Beckham à Paris, un plus pour le jeu parisien? Vos commentaires en bas de cet article.

A propos de l'auteur

Supporter du PSG depuis tout petit, il est fan de Bergkamp, Henrik Larsson, Inzaghi, Zkatan, Van Nistelrooy, et de ce bon vieux Sammy Traoré. Il aime Paris, et joue toujours au ballon dans son club de toujours, dans le 9-4.

Vous aimerez aussi

1 Commentaire

  1. HenRi

    les bouffon de l'assemblée nationale veulent creer une commission parlementaire pour enquêter sur les salaries des joueurs de foot après les rumeurs sur son salaire… Comme si il n'y à rien de plus important à régler actuellement !

Répondre