Le PSG peine à s’imposer face à Toulouse

Le PSG se déplaçait dans le nouveau Stadium de Toulouse, rénové après deux ans de travaux en vue de l’Euro 2016. Les hommes de Laurent Blanc ont souffert avant de trouver la faille par l’incontournable Zlatan Ibrahimovic et ont finalement réussi à ramener les trois points, en perdant Javier Pastore et Marquinhos sur blessure.

TFC-PSG

TFC 0-1 Paris SG

Buteur: Ibrahimovic (77e) pour le PSG

Les locaux se présentent sur le papier dans un 3-5-2 avec Wissam Ben Yedder (WBY) et Martin Braithwaite devant, mais à la perte du ballon les hommes d’Arribagé se replacent plutôt en 5-4-1 avec le seul WBY devant. Le PSG tente d’emblée de trouver l’ouverture. Aurier bien décalé couloir droit centre pour Ibra, mais Spahic intervient de la tête devant le Suédois (6e). Paris pousse et après un bon une-deux plein axe avec Lucas, Zlatan oriente à droite sur Stambouli qui centre en première intention. Le ballon est dévié par un toulousain mais retombe sur Ibra au second poteau. Le buteur parisien tente d’assurer sa volée du gauche qui est finalement sauvée sur sa ligne par Diop alors que le jeune Lafont était battu (10e) ! Le Téfécé réplique trois minutes plus tard avec un centre de Matheus venu de la gauche et une tête de l’inévitable Wissam Ben Yedder qui passe de peu à côté des buts de Trapp (13e).

Toulouse joue bien les contres mais ne trouve pas la faille

Un petit quart d’heure et puis s’en va, Javier Pastore quitte alors ses partenaires suite à une nouvelle pointe au mollet et est remplacé par Cavani. L’animation parisienne s’en ressent et Toulouse a des opportunités en contre. A la 23e, Braithwaite orchestre une jolie sortie de balle et décale Matheus. Son centre passe malheureusement derrière les buts de Trapp. Toulouse insiste, et dans la foulée Akpa Akpro travaille côté droit pour servir Ben Yedder qui s’appuie dans la surface sur Tisserand. Le défenseur cafouille son ballon mais Somalia à l’affût vient buter sur Trapp, il est finalement signalé hors-jeu.

Toulouse est beaucoup mieux et les deux attaquants font mal à l’arrière garde parisienne. A la demi heure, Braithwaite, encore lui, promène Stambouli dans ses 30m côté gauche et parvient à sortir le ballon, lançant un nouveau contre toulousain. Le ballon est décalé sur la gauche pour Matheus dont le centre trouve la tête de Ben Yedder, bien captée par Kevin Trapp obligé de se détendre (29e).

La défense parisienne est aux abois et après une sortie hasardeuse de David Luiz qui passe complètement au travers, Ben Yedder lance un nouveau mouvement toulousain à 3 contre 2. WBY décale Braithwaite mais le Danois tente d’éliminer  Marquinhos qui défend bien et gagne son duel en restant sur ses appuis. Le Brésilien est auteur d’une première demi-heure salvatrice (32e). Paris sous l’eau, Ben Yedder en profite pour traumatiser un peu plus David Luiz dans la surface et déclencher une frappe sourde qui trouve la barre de Trapp (39e) ! Attention, Paris souffre !

A trop souffrir, même l’impérial Marquinhos part à la faute et intervient en retard sur Doumbia, offrant au TFC un coup franc sur la ligne de la surface de réparation parisienne (41e). Ben Yedder se charge de le tirer mais c’est contré par le mur. Les parisiens peuvent s’estimer heureux de rentrer aux vestiaires avec ce score nul et vierge. Que c’est dommage pour Toulouse.

Paris efficace mais sans convaincre

Au retour des vestiaires Paris revient avec de meilleures intentions qu’en cette fin de première mi-temps. Ibra se signale rapidement avec une frappe hors cadre qui n’inquiète pas le jeune Alban Lafont (52e). Les toulousains sont toujours dangereux et après un petit festival de Braithwaite dans la surface il faut encore un grand Marquinhos pour sortir le ballon en corner. Excellent pendant la première heure, le Brésilien est contraint de laisser sa place à Van der Wiel sur blessure après avoir ressenti une douleur aux adducteurs. Deuxième changement forcé pour Blanc qui réaxe par la même occasion Serge Aurier (60e). Le match baisse en intensité et on assiste à une partie d’échecs entre des parisiens qui cherchent la faille et des toulousains en 5-4-1 dès la perte de balle qui cherchent à jouer leurs contres à fond.

Paris se réveille après l’heure de jeu Motta trouve Cavani qui dévie sur Ibra dans la surface. Le suédois s’appuie sur son défenseur et dévie pour Lucas qui arrive lancé à toute vitesse mais ne cadre pas sa frappe (64e) ! Une occasion de football total en une touche de balle, quel dommage que ça ne soit pas cadré ! Le PSG trouve enfin l’ouverture par Zlatan suite à un corner de Lucas dévié de la tête par David Luiz. A l’affût au deuxième poteau, Ibra a bien suivi et vient pousser le ballon de la tête au fond des filets de Lafont (77e).

C’est le 16e but du Suédois cette saison en Ligue 1 en autant de rencontres disputées, à 4 longueurs de Michy Batshuayi et ses 12 unités. Verratti remplace un Stambouli une nouvelle fois décevant (78e) pour les dix dernières minutes qui voient les parisiens faire circuler le ballon sereinement sans s’exposer. Une dernière tentative d’Ibra sur coup-franc oblige Lafont à la détente (90e) mais le PSG conserve son petit but d’avance jusqu’au coup de sifflet final de Mr Varela. Avec 23 points d’avance sur Angers, les parisiens sont plus que jamais en route pour réaliser la saison des records en Ligue 1.

A propos de l'auteur

Supporter du PSG depuis tout petit, il est fan de Bergkamp, Henrik Larsson, Inzaghi, Zkatan, Van Nistelrooy, et de ce bon vieux Sammy Traoré. Il aime Paris, et joue toujours au ballon dans son club de toujours, dans le 9-4.

Vous aimerez aussi

Répondre