LOSC 2 – 1 PSG: les notes des parisiens

Sirigu (5,5) : il a dû s’employer à plusieurs reprises notamment face aux têtes du grand De Melo, mais il a craqué sur le penalty d’Hazard et sur la tête à bout portant de Nolan Roux sur laquelle il part un peu à l’abordage mais en retard. On ne peut pas lui en vouloir, sa défense l’a laissé seul.

Jallet (6) : le laborieux (dans le sens noble du terme) est un des rares parisiens à avoir réalisé un bon match. Souvent disponible, il a amené toute sa vivacité grâce à des prises de balle et des percées volontaires. Sur son couloir, il a bien muselé les attaquants lillois même si Hazard l’a parfois pris en défaut. On l’excusera au vu du niveau affiché par le crack belge. Passeur décisif à son insu sur le centre en coup du foulard d’Eden suite à un duel aérien face à De Melo, je me demande encore ce que foutaient les centraux parisiens pour laisser le latéral d’1m78 au duel face au géant lillois d’1m93.

Bisevac (non noté) : une mi-temps assez moyenne pour le Serbe certainement handicapé par sa blessure à la cuisse. Il a été remplacé par Sakho (non noté) à la 44è minute. Mamadou s’est rendu coupable d’une grossière erreur qui me rappelle celle du match contre Nancy à Marcel Picot fin 2010 (défaite 2-0 du PSG). L’enchaînement – boulette – faute dernier défenseur – penalty – carton rouge – but – coûte très cher au PSG, trois points qui enterrent tout espoir de sacre. Sakho, au fond du gouffre, continue de creuser. Avec un peu de chance, il nous trouvera bientôt du pétrole. #Qatari

Alex (4) : le buffle a eu du mal face à la taille de De Melo et la vivacité des joueurs offensifs lillois. Pas toujours inspiré, il a perdu les deux duels qu’il a eu a jouer. Pas terrible pour un joueur surnommé Le Tank…

Tiéné (4) : il a souffert face à des gros clients (Debuchy, Payet ou Hazard quand il permutait). Malgré une bonne volonté apparente, l’ivoirien n’a ni rassuré défensivement ni brillé offensivement. Le second but lillois est venu de son côté sans qu’il parvienne à gêner l’enchaînement des dogues. Rageux, il a été averti suite à une faute bien sale comme seuls Sissoko et lui savent les faire.

Motta (4,5) : le métronome n’a pas réalisé un grand match. Peu en vue et bien pressé par le milieu lillois Balmont-Mavuba-Pedretti, son carton récolté à la 2è minute suite à un enchaînement -ceinturage-tu passes-découpage- dont il a le secret a certainement freiné ses ardeurs. Témoin de cette activité réduite, seulement 45 petits ballons joués (107 contre Sochaux) et 34 passes réussies sur 41 (96 sur 99 contre le FCSM). Un bilan léger.

Sissoko (5) : le gladiateur a été moyen dans l’entrejeu, il n’a pas réussi à vraiment imposer son physique pour gagner des duels, avec un ratio duels joués/duels gagnés de 44% soit moins d’un sur deux. Il a touché une soixantaine de ballons et, comme beaucoup de parisiens a eu pas mal de déchets dans son jeu.

Matuidi (6) : certainement le meilleur parisien hier soir, Blaise est allé au charbon, cumulant plus de duels que Sissoko et surtout en gagnant beaucoup plus que le gladiateur avec un ratio de 57% de duels remportés. Malgré une pelouse glissante qui ne facilite pas le jeu du milieu parisien déjà en galère sur chaque appui en temps normal, Matuidi a apporté beaucoup de stabilité dans l’entrejeu et a tenté de faire le lien avec l’attaque. Sa prestation nous conforte dans l’idée que s’il avait été présent toute la saison, le milieu parisien n’aurait certainement pas connu autant de difficultés.

Nenê (5) : le brésilien a globalement déçu hier. Habitué à tirer le PSG vers le haut, sa neutralité et sa médiocrité au cours de ce match n’ont pas permis au PSG d’espérer après l’égalisation. Beaucoup de déchets dans ses passes et plus d’un tiers de ballons perdus, c’est trop! Il a été remplacé par Lugano (non noté) à la 72è suite à l’expulsion de Sakho. L’uruguayen n’a pas arrêté avec son air ahuri dès que l’arbitre sifflait (parfois à tort il faut l’avouer). Que les dieux du football fassent quelque chose, je ne le supporte plus.

Pastore (5) : la question était de savoir s’il allait pouvoir enchaîner un match sur le même niveau que celui de Sochaux. Eh bien non ! Même s’il a inscrit l’unique but parisien sur une tête astucieuse à la 48è minute et qu’il a touché la barre sur ce qui me semble être une tentative de remise manquée, il a eu beaucoup trop de déchets dans les transmissions avec quelques passes importantes mal négociées. A peine 31 passes et seulement  18 réussies !!! Un grand meneur ??? Trop de décontraction, le rendement collectif est insuffisant pour un joueur censé faire briller ses partenaires. Bravo à Oscar, Alex, Badré, Sylvain et Mathieu qui avaient voté sur notre page Facebook « Pastore sera en mode Inzaghi, invisible mais décisif ».

Gameiro (4) : Ménez blessé, Gameiro retrouvait la pointe de l’attaque parisienne, avec toujours aussi peu de réalisme. S’il est à l’origine du premier but grâce à un centre détourné par Landreau sur la tête de Pastore, l’ancien merlu a manqué son duel face à Landreau pour l’occasion du 2-0 après s’être bien emmené le ballon de la tête pour devancer Chedjou. Peu tranchant dans ses prises de balle et ses contrôles, j’ai bien peur qu’il ne soit atteint du syndrome du Fernando Torres (avant son réveil de ce week-end). Remplacé par Hoarau (non noté) à la 65è qui a semblé un peu à la rue avec une seule déviation intéressante. A noter toutefois une percée sur l’aile gauche, on a cru l’espace d’un instant qu’il allait réussir à réaliser quelque chose balle au pied.

A propos de l'auteur

Supporter du PSG depuis tout petit, il est fan de Bergkamp, Henrik Larsson, Inzaghi, Zkatan, Van Nistelrooy, et de ce bon vieux Sammy Traoré. Il aime Paris, et joue toujours au ballon dans son club de toujours, dans le 9-4.

Vous aimerez aussi

Répondre